Antiquités brocante de la tour
Documentations histoire et archives du passé.
Les anciens trains de légende,
la conquête de la vitesse, la recherche de la puissance, les locomotives légendaires, tender et les bonne à tout faire.
La traction vapeur en France de 1900 à 1950, le réseau du chemin de fer français, les locomotives à vapeur qui ont toujours fascine les grands et les petits.



Page précédente

Accueil

Trains de légende
Les anciens trains de légende, 1900 à 1950.
A la conquête de la vitesse.
A la recherche de la puissance.
Les locomotives-tender, tout en un.
Les locomotives, bonne à tout faire.
Les locomotives légendaires.
  - La Trevithick
  - La Fusée
  - La Crampton
  - La Général
  - La Grosse C PLM
  - L'Atlantic Nord
  - La C 4/5 Saint-Gothard
  - La 230 Type P8
  - La Série S 3/6
  - La Shay
  - Les Pacific du PLM
  - La Crocodile
  - La 241 C PLM, le Cigare
  - La Pacific 01 DB
  - La 2D2 5500
  - La Série 044 DB
  - La Ae 4/7
  - La King Class GWR
  - La 141 TC Nord
  - La Pacific Chapelon Nord
  - L'Autorail Bugatti
  - La GG1
  - La Pacific A4 Class
  - La Type BR 05
  - La Duchess LMS
  - La EMD Type F
  - La Type 12 SNCB
  - La Big Boy Union Pacific
  - La 141 R
  - La 232 U 1
  - La CC 7100
  - La BB 9004
  - La Rame Shinkansen
  - La Rame TGV
  - L'Eurostar
La carte du réseau du chemin de fer français en 1934.

Documentations histoire et archives
- Les véhicules anciens d'autrefois.
- Les anciens trains de légende.
- Le guide du meuble ancien.
- Exposition de divers collections.
- Les photos d'autrefois et d'époque en noir et blanc.
- Les anciens jouets d'autrefois.
.--

Antiquités brocante de la tour
Articles à vendre
- Nos meubles anciens
et - nos bibelots anciens.
Articles déjà vendus
- Les meubles anciens
et - les bibelots anciens.
Qui sommes nous
Accueil

- -



Les locomotives légendaires

La locomotive a vapeur Type BR 05


Allemagne, 1935, la belle locomotive carénée qui devait assurer la gloire du Reich en roulant à 200 km/h en tête des trains de luxe pour les dignitaires du régime.

Dès 1932, la DRG envisageait la construction d’une locomotive rapide, principalement pour le service voyageur express, qui fût parfaitement intégrable dans le plan de circulation général.
On pensait à une vitesse commerciale de 150 km/h.

Les propositions de machines que présentent alors les industriels varient beaucoup de l’un à l’autre, on manque en effet d’expérience pratique de ces vitesses, le comportement des locomotives et des voitures est inconnu, de même que le sont les capacités de freinage et la rentabilité finale d’un tel projet.
Des désaccords se font jour également quant à l’utilité de la pose ou non d’un carénage.



La Type BR 05 n° 001, au musée.

Caractéristiques techniques
- Catégorie : 2’C2’h3
- Fabricant: Borsig
- Nombre total construit : 2
- Numérotation : 05 001 à 05 002
- Diamètre des roues motrices : 2300 mm
- Première mise en service : 1934
- Dates de réforme : 1958
- Vitesse maxi : 175 km/h

- Ce sont finalement les usines Borsig qui reçoivent en 1933 la commande de deux machines de catégorie 2’C2’h3, des 232 à trois cylindres, les roues motrices devront avoir un diamètre de 2300 mm, 100 mm de plus que la bavaroise S2/6, Borsig plaide en faveur d’un carénage intégral englobant également le tender.

- Afin de trouver le profil idéal, des essais sont réalisés dans la soufflerie de Berlin-Charlottenbourg, qui seront poursuivis plus tard dans celle, plus grande, de l’université de Göttingen, si ces essais apportent bien des réponses quant à la forme idéale du carénage, ils ne révèlent rien à propos du gain en performances que l’on peut en espérer, afin de le savoir, on équipe une BR 03 construite également par Borsig, la 03 154, d’une porte de boîte à fumée parabolique, d’un coupe vent sur la cabine de conduite et d’un carénage complet de l’embiellage et des cylindres.


La locomotive Type BR 05 sur photo.


- Les essais de vitesse à 140 km/h donnent les résultats suivants :
- la température du soubassement n’est que très légèrement supérieure à celle de la locomotive non carénée.
- le gain de puissance au crochet est malgré le carénage incomplet, de 158 kW.

- Ces résultats encourageants amènent à caréner une deuxième machine de série 03 la 03 193, cette fois ci complètement, on peut ainsi établir une comparaison directe avec les machines non carénées de la série, le gain de puissance au crochet s’établit à 282 kW.
- Avec ces essais, tous les préparatifs nécessaires à la construction de la série 05 étaient terminés.

- On fixa le cahier des charges de traction des BR 05 à 255t sur le plat à 160 km/h et 260t à 120 km/h sur une rampe de 5‰, l a chaudière était prévue pour 20 bars, encore modifiable en fonction du type d’expansion qui serait retenu, afin d’obtenir un entraînement équilibré et une bonne motricité, l'on opta pour une motorisation à 3 cylindres.

- Le bureau des recherches de Grunewald reçoit la 05 001 pour essais le 8 mars 1935, suivie le 17 mai par la 05 002.


La locomotive Type BR 05 n° 001, une ancienne photo.


- Les essais de freinage effectués montrent que l’on arrête la machine en 1375 mètres depuis 181 km/h et 1200 mètres depuis 175 km/h, ala suite de ces essais, la 05 001 est dotée de boudins plus larges, la 05 002 est testée pour son endurance entre 60 et 180 km/h, les locomotives ont été bien conçues, bien équilibrées, et se révèlent très performantes.

- De ce fait, la 05 002 est préparée pour le record du monde de vitesse, qu’elle battra ou égalera selon les sources le 11 mai 1936, la performance a lieu sur la ligne de Hambourg à Berlin, la locomotive est au crochet de 197t, (trois voitures express et la voiture de mesure, elle est conduite par Oscar Langhaus et chauffée par Ernst Höhne, le record mesuré est de 200,4 km/h.


La Type BR 05 n° 001, une ancienne photo.

- Le 15 mai 1936, la 05 001 rejoint le dépôt d’Altona Hambourg, suivie le 14 octobre par la 002 afin de tracter l’express FD23/24 Berlin - Hambourg, les machines prennent leur service revêtues d'une nouvelle livrée lie de vin spécialement développée pour les locomotives de grande vitesse, elles assurent leur service jusqu’à la déclaration de guerre en septembre 1939.


La Type BR 05.

- Avec le début de la guerre, le trafic à grande vitesse est interrompu, les locomotives sont reléguées à des usages occasionnels, traversant la guerre sans dommages, elles se retrouvent à la DB en 1948 et tombent sous le coup de la directive enjoignant de ferrailler les locomotives dont les séries comportent moins de 20 exemplaires, cependant, Witte, qui est alors consultant pour la construction des locomotives au bureau d’études de Göttingen, émet le souhait personnel de voir les deux machines maintenues en état.

- C’est à la société Maffei, à Munich, que reviendra la tâche de les transformer afin de les adapter au nouveau trafic d’après guerre, Maffei livre les locomotives à la DB en février, la 05 001 et mai la 05 002 1951.

- Les carénages ont été retirés, le réchauffeur retrouve sa place devant la cheminée, le tender est également décaréné, d e plus, afin de préserver les chaudières, le timbre est réduit à 16 bars, il ne fallait évidemment plus s’attendre à des performances hors du commun de la part des machines ainsi transformées.

- Elles sont garées au dépôt de Hamm pour le service des trains express légers mais effectuent encore le plus long des trajets en traction vapeur 703km de Hambourg à Cologne par Francfort sur le Main.

- Le 14 juillet 1958 arrive le temps de la réforme, a 05 001, sous la direction de Adolf Wolffs, est rééquipée de la moitié gauche de son carénage et prend place au musée des transports de Nuremberg aux côtés de son illustre ancêtre, la bavaroise S2/6.


Les limites de la vapeur

- Les limites physiques de la locomotive à vapeur classique roulant à grande vitesse étaient pratiquement atteintes avec la BR 01, avec une puissance disponible jusqu'alors d'environ 2 500 ch en régime continu, les vitesses supérieures exigèrent l'utilisation de nouvelles technologies.

- Un mécanisme moteur à trois cylindres et une augmentation du timbre de la chaudière, de grandes roues motrices d'un diamètre de 2,30 m, un châssis semblable à celui des locomotives américaines "Hudson" avec la disposition d'essieux 232, l'aérodynamique, technique issue de la construction aéronautique, comme nouvel élément de construction pour les véhicules sur rails.


La locomotive Type BR 05.

- Parallèlement à une approche similaire de Henschel série 61, Borsig présenta en 1935 deux géantes réunissant construction moderne et design efficace, la 05 001 et la 05 002 à carénage intégral, les deux machines répondaient parfaitement aux exigences et dépassaient de loin le cahier des charges, en 1936, une vitesse supérieure à 200 km/h fut atteinte lors de marches d'essais avec passagers un record que jalousaient d'autres compagnies nationales de chemins de fer.


La Type BR 05 n° 002, une ancienne photo.

- A l'époque, la vitesse de la concurrence volante paraissait peut être encore rattrapable, mais dans les faits, ce record représenta pendant près de 30 ans la marque limite magique impossible à franchir par des trains voyageurs, ce n'est que la E 03 de la DB qui remit cette vitesse en question de manière durable et amorça ainsi le trafic rapide actuel.


La locomotive Type BR 05 n° 003, une ancienne photo.

- La machine suivante, 05 003, était supposée être encore plus innovatrice, sa cabine de conduite fut placée à l'avant, selon le modèle des locomotives américaines "Cab Forward", la vue directe sur la ligne et dégagée de la fumée était censée améliorer la sécurité lors de vitesses élevées, le lissage de l'aérodynamisme était théoriquement poussé plus loin, toutefois, cette disposition mettant face au tender la boîte à fumée, le foyer situé à l'avant ne pouvait donc plus être alimenté normalement avec du charbon en morceaux.


La Type BR 05 n° 003 à cabine frontale, ancienne photo.

- La machine ne s'avéra pas à la hauteur des performances attendues en service commercial, la Reichsbahn capitula en 1944, la 05 003 fut transformée en locomotive normale chauffée à la houille et entièrement dépourvue de carénage, acette époque, on avait besoin de toutes les locomotives, les trois locomotives rapides survécurent à la guerre en bon état et la Deutsche Bundesbahn en hérita en 1950.

- Aucune autre locomotive haute performance n'étant en vue dans un premier temps pour le service de grands parcours, elles ne furent pas réformées comme d'autres séries, mais modernisées, entre temps, toutes les locomotives carénées avaient été mises à nu, une vitesse commerciale économique étant plus importante que des vitesses de pointe spectaculaires.

- Les locomotives de la série 05 furent pourvues d'écrans pare-fumée Witte et d'un dispositif Indusi, elles étaient ainsi largement aptes à 175 km/h, la vitesse limite générale alors en vigueur à la DB pour tous les trains était toutefois encore de 130 km/h, c'est sous cette forme purement fonctionnelle que les machines montrent après coup le point culminant dans la conception des locomotives unifiées et simultanément le bouquet final.

- Jusqu'en 1957, la série 05 fournissait les vedettes absolues du trafic de longue distance allemand seule la E 19 pouvait tenir la comparaison, la série 05 ne fut sérieusement mise en question que par les programmes de construction nouvelle avec les V 200 et E 10 et par l'avancement de l'électrification du réseau, cette fois, la DB n'accorda aucune rémission.

- Les trois machines furent réformées en 1958 et devaient être démontées en 1961 l'une d'entre elles fut toutefois épargnée, le musée des transports de Nuremberg porta à la 05 001 un intérêt d'ordre historique, pratiquement l'intégralité du carénage d'origine fut retrouvée dans les ateliers et la livrée rouge allait encore.

- Depuis, la machine est maintenue en état de marche et trouve sa place dans le bâtiment principal du musée de la DB où elle fut d'ailleurs épargnée lors de l'incendie du 17 octobre 2005.


Images de la locomotive a vapeur Type BR 05


La locomotive Type BR-05.

La locomotive Type BR 05 sur photo.

La Type BR 05.

La Type BR 05.

La Type BR 05 n° 001, une ancienne photo.

La locomotive Type BR 05 n° 001, une ancienne photo.

La Type BR 05 n° 001, au musée.

La Type BR 05 n° 002, une ancienne photo.

La Type BR 05 n° 003, une ancienne photo.

La locomotive Type BR 05 n° 003, une ancienne photo.




- -



Page précédente

Pour s'inscrire à notre lettre d'informations, mailing list :      
 
                                       Entrer votre adresse mail ci-dessus et cliquez sur Envoyer.
- -

Copyright © antiqbrocdelatour.com 2000 / 2017.
Documentations histoire et archives du passé. Les anciens trains de légende.
Contact Hébergeur : ovh.com