Antiquités brocante de la tour
Documentations histoire et archives du passé.
Les anciens trains de légende,
la conquête de la vitesse, la recherche de la puissance, les locomotives légendaires, tender et les bonne à tout faire.
La traction vapeur en France de 1900 à 1950, le réseau du chemin de fer français, les locomotives à vapeur qui ont toujours fascine les grands et les petits.



Page précédente

Accueil

Trains de légende
Les anciens trains de légende, 1900 à 1950.
A la conquête de la vitesse.
A la recherche de la puissance.
Les locomotives-tender, tout en un.
Les locomotives, bonne à tout faire.
Les locomotives légendaires.
  - La Trevithick
  - La Fusée
  - La Crampton
  - La Général
  - La Grosse C PLM
  - L'Atlantic Nord
  - La C 4/5 Saint-Gothard
  - La 230 Type P8
  - La Série S 3/6
  - La Shay
  - Les Pacific du PLM
  - La Crocodile
  - La 241 C PLM, le Cigare
  - La Pacific 01 DB
  - La 2D2 5500
  - La Série 044 DB
  - La Ae 4/7
  - La King Class GWR
  - La 141 TC Nord
  - La Pacific Chapelon Nord
  - L'Autorail Bugatti
  - La GG1
  - La Pacific A4 Class
  - La Type BR 05
  - La Duchess LMS
  - La EMD Type F
  - La Type 12 SNCB
  - La Big Boy Union Pacific
  - La 141 R
  - La 232 U 1
  - La CC 7100
  - La BB 9004
  - La Rame Shinkansen
  - La Rame TGV
  - L'Eurostar
La carte du réseau du chemin de fer français en 1934.

Documentations histoire et archives
- Les véhicules anciens d'autrefois.
- Les anciens trains de légende.
- Le guide du meuble ancien.
- Exposition de divers collections.
- Les photos d'autrefois et d'époque en noir et blanc.
- Les anciens jouets d'autrefois.
.--

Antiquités brocante de la tour
Articles à vendre
- Nos meubles anciens
et - nos bibelots anciens.
Articles déjà vendus
- Les meubles anciens
et - les bibelots anciens.
Qui sommes nous
Accueil

- -



Les locomotives légendaires

Les locomotives a vapeur Pacific PLM,
la 231 K8


France, 1912, la locomotive du Train Bleu qui véhicule stars et monarques, milliardaires et hommes d’affaires.

Les 231 K 2 à 86 sont des locomotives de type Pacific qui proviennent de la transformation de 79 exemplaires des 231 C 2 à 86 à simple expansion en machine à double expansion.
Ces machines ont circulé sur toutes les régions SNCF sauf à la région Ouest et sont connues pour avoir tracté Le Train bleu et La Flèche d'or.

La Pacific est un type de locomotive à vapeur dont les essieux ont la configuration suivante de l'avant vers l'arrière : 1 bogie porteur à 2 essieux, 3 essieux moteurs et 1 essieu porteur.

L'appellation Pacific 231 en codification française, vient du fait que la première locomotive de ce type, livrée par le constructeur américain Baldwin en 1901 pour les New Zealand Railways, fut acheminée à travers l’océan Pacifique dont le nom Pacific restera attribué à ces locomotives.



La Pacific du PLM, 231 K8, la fléche d'or.

Caractéristiques techniques
- Construction: 1912
- Puissance: 2300 ch
- Masse totale loco tender: 176 tonnes
- Température du foyer: 1000 à 1200°C
- Vitesse d'origine: 130 km/h
- Température de la vapeur: jusqu'à 400°C
- Surface de grille: 4,25 m2
- Surface de chauffe: 181,66 m2
- Surface de surchauffe: 68,29 m2
- Nombre de cylindres: 2 BP et 2 HP
- Pression de la chaudière: 16 kg/cm²
- Diamètre des roues motrices: 2 020 mm
- . Diamètre des roues du bissel: 1 380 mm
- Diamètre des roues du boggie: 1 020 mm
- Masse loco à vide: 87,34 tonnes
- Masse loco en ordre de marche: 96,5 tonnes
- Masse adhérente: 55,5 tonnes
- Puissance maximum indiquée: 1693 kW
- Longueur de la locomotive seule: 13,99 m
- Longueur du tender: 9,94 m
- Longueur totale locomotive + tender: 23,93 m
- Vitesse maxi en service: 130 km/h

- Les grands trains, les 231 K du PLM ont tracté de nombreux trains, mais le plus connu d'entre eux est le célèbre Train Bleu, composé de voitures Pullman, qui reliait de nuit Paris à Nice.
- Après la Seconde Guerre mondiale, les 141 R, 2D2 9100 et CC 7100 prirent le relais entre Paris et Marseille, limitant la circulation des Pacific sur la ligne Marseille - Nice pour acheminer le Train Bleu au terme de son parcours.


La 231 K 8 à Paris-Lyon en 2013.

- Au début des années 1950, les 231 K commencent à circuler sur le réseau Nord en tête de trains composés de voitures type « Rapides Nord » et « Express Nord ».
- Vers la fin des années 1960, sur la ligne Calais - Paris, il arrivait que les 231 K acheminent exceptionnellement en double traction avec les 231 E Nord le célèbre train La Flèche d'or, lorsque des wagons rajoutés au train faisaient dépasser le tonnage que la locomotive pouvait tracter seule, ce sont cependant les 141 R qui étaient le plus souvent affectées à cette tâche.

- Lors de leurs constructions, les 231 K furent attelées à des tenders de 30 m3 type 30-1 à 30-380 PLM puis 30 A SNCF, mais dans les années 1950 ils seront remplacés par des tenders de 37 m3 et 38 m3 type « Nord » 37 et 38 A SNCF, d'une capacité supérieur aux tenders d'origine et qu'on retrouve également sur les 231 E du « Nord ».


La Pacific du PLM, une 231 K8.

- La 231 K8 , cette locomotive est la plus ancienne machine de vitesse et la dernière représentante des «Pacific PLM» en service en France.
- Construite pour le réseau PLM ( Paris-Lyon-Méditerranée ) à 462 exemplaires, elle en fut l'emblème pendant plusieurs décennies.
- Performante pour son époque sans être exagérément perfectionnée, ceci lui permit d'assurer de nombreux trains rapides et de terminer sa longue carrière à la SNCF à Calais en 1971.


La 231-K-8, magnifiquement restaurée.

- C'est une locomotive conçue pour la traction de trains rapides et dotée pour cela de roues motrices de 2m de diamètre et d'équipements améliorant son rendement, double détente de la vapeur compound, réchauffeur d'eau, surchauffeur de vapeur…sa "chauffe" s'effectue à la pelle, et ce n'est donc pas moins de 12 kg de charbon par kilomètre qu'il faut charger à la main !

- Rachetée à la SNCF par la FACS en 1975, elle fut confiée au MFPN et, depuis sa remise en état de marche en 1991, la 231 K8 a parcouru plus de 50 000 km en tête de trains spéciaux et plus de 2 millions depuis sa construction.
- Elle est classée " Monument Historique " par arrêté du Ministère de la Culture en date du 30 octobre 1987.


Utilisation

- Si les Decapod furent les machines pour trains de marchandises par excellence en Europe, il en fut de même pour les Pacific mais pour les trains de voyageurs.
- En effet, à de rares exceptions près où les Mountain furent préférées, ce type de machine fut suffisant aux yeux des grandes compagnies européennes pour la traction rapide des trains de voyageurs.


Une Pacific PLM à son stade évolutif.


- Par la suite, elles se virent même confier des trains de marchandises, mais en régime accéléré, la plus célèbre d'entre elles fut une Pacific de la Classe A4 : la Mallard 4468, connue pour détenir le record du monde de vitesse en traction vapeur avec 202,6 km/h.


Les Pacific françaises

- La première, en fait elles furent deux, Pacific fut française et étudiée dès 1906 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans pour pallier le manque de puissance des Atlantic et sortie en 1907.
- Pourtant, il s'en fallut de peu que les premières Pacific soient allemande, en effet, le réseau du Pays de Bade étudiait ce type depuis 1905 mais suite à des problèmes elles ne sortirent qu'en 1908 série IV f, future série 18.2 de la Deutsche Reichsbahn.


Une gravure d'époque.

- Si l'ensemble des compagnies françaises firent construire leur propre modèle de Pacific, paradoxalement, la Compagnie des chemins de fer de l'Est fut la seule de tous les réseaux français a n'avoir jamais étudié ni fait construire de Pacific de sa conception, contrainte de commander en 1919 une série de 40 Pacific issue d'un modèle déjà existant sur le réseau de l'État.
- La SNCF ne fit pas, elle non plus, construire de Pacific, elle se contenta des séries existantes et fit poursuivre les transformations de certaines séries commencées sous les anciennes compagnies.


Pourquoi des Pacific.

- Il a été construit un total de 1 364 locomotives de type Pacific pour les grands réseaux français :
Réseau de l'AL : 50, Compagnie de l'Est : 40, Compagnie du Nord : 139, Compagnie de l'Ouest : 2, Chemins de fer de l'ETAT : 352, Compagnie du PO : 279, Compagnie du Midi : 40, Compagnie du PLM : 462.

- Ces chiffres correspondent aux acquisitions de locomotives neuves par les différents réseaux y compris les prestations de l'Armistice de 1918, par la suite certaines machines, transformées ou non, ont pu être transférées sur un réseau autre que celui d'origine.


Pacific 231 série 6000 du PLM et leur descendance

- Nées dans les bureaux d’étude du PLM de la gare de Lyon et vouées aux grandes vitesses, ces machine à la carrière exceptionnellement longue ont tracté les trains les plus prestigieux, Train Bleu, Côte d’Azur Pullman Express, et les trains lourds de l’artère impériale.


Une Pacific PLM.

- Tous les dépôts PLM les ont hébergées, et à partir de 1938, dès la naissance de la SNCF, l’effectif de 462 machines a essaimé sur tout le réseau de la mer du Nord aux rives de la Meuse, et jusqu’à Bordeaux...
- Un des derniers modèles de machines à vapeur à avoir circulé en France en service régulier, les dernières ayant été amorties au milieu des années 70.


Images des locomotives a vapeur Pacific du PLM


La 231 K 8 à Paris-Lyon en 2013.

La Pacific du PLM, 231 K8, la fléche d'or.

La Pacific du PLM, une 231 K8.

La 231-K-8, magnifiquement restaurée.

Le bloc cylindres.

Une gravure d'époque.

Pourquoi des Pacific.

Une Pacific PLM à son stade évolutif.

Une Pacific PLM.

Une Pacific PLM.

Carte postale.

Une Pacific PLM.

Locomotive Pacific PLM.

La Pacific PLM, état d’origine, avant que des écrans pare-fumée ne viennent surcharger sa ligne.




- -



Page précédente

Pour s'inscrire à notre lettre d'informations, mailing list :      
 
                                       Entrer votre adresse mail ci-dessus et cliquez sur Envoyer.
- -

Copyright © antiqbrocdelatour.com 2000 / 2017.
Documentations histoire et archives du passé. Les anciens trains de légende.
Contact Hébergeur : ovh.com