Antiquités brocante de la tour
Documentations histoire et archives du passé.
Les anciens trains de légende,
la conquête de la vitesse, la recherche de la puissance, les locomotives légendaires, tender et les bonne à tout faire.
La traction vapeur en France de 1900 à 1950, le réseau du chemin de fer français, les locomotives à vapeur qui ont toujours fascine les grands et les petits.



Page précédente

Accueil

Trains de légende
Les anciens trains de légende, 1900 à 1950.
A la conquête de la vitesse.
  Les locomotives:
- Palons technique
- L'Atlantic Nord
- La Pacific 3500
- La Pacific PLM
- La Baltic Nord
- La 231 G
- La SuperPacific Nord
- La 241 PLM
- La 230 K Est
- La Pacific Chapelon du Nord
- La Pacific Chapelon du Nord, trajet Paris-Calais
   
- Les carénées
- La carénée 231-726 du PO
- La carénée 230-800
- La carénée 221 du PLM
- La carénée 232-U-1
A la recherche de la puissance.
Les locomotives-tender, tout en un.
Les locomotives, bonne à tout faire.
Les locomotives légendaires.
La carte du réseau du chemin de fer français en 1934.

Documentations histoire et archives
- Les véhicules anciens d'autrefois.
- Les anciens trains de légende.
- Le guide du meuble ancien.
- Exposition de divers collections.
- Les photos d'autrefois et d'époque en noir et blanc.
- Les anciens jouets d'autrefois.
.--

Antiquités brocante de la tour
Articles à vendre
- Nos meubles anciens
et - nos bibelots anciens.
Articles déjà vendus
- Les meubles anciens
et - les bibelots anciens.
Qui sommes nous
Accueil

- -



A la conquête de la vitesse

La locomotive Baltic Nord, les deux orphelines


Cette curieuse locomotive n’a existé qu’à deux exemplaires, construits en 1911 par la Compagnie du Nord comme prototypes d’essais du type 232 destiné à remplacer les Pacific.
Hélas, la Première Guerre mondiale empêchera la poursuite du projet, et le réseau du Nord restera fidèle, jusqu’au bout, à son parc de Pacific.
Les deux Baltic Nord, ainsi esseulées, ont été surnommées, les deux orphelines...

Leur ligne fine et longue les rendait magnifiques, et surtout, elles étaient élégantes avec leurs bogies avant et arrière identiques et repris par le tender, donnant quatre bogies semblables qui faisaient toute l’originalité d’aspect de cette locomotive.



L’une des deux orphelines dans son état de présentation en 1911. Une superbe machine, malheureusement sans avenir.

Caractéristiques techniques
- Type : 232
- Date de construction, 1911
- Cylindres haute pression, 450 x 640 mm
- Cylindres basse pression, 620 x 730 mm
- Surface de la grille du foyer, 4,28 m²
- Surface de chauffe, 315 m²
- Surface de surchauffe, 70 m²
- Pression de la chaudière, 16 kg/cm²
- Diamètre moyen du corps cylindnque, 1710 mm
- Diamètre des roues motrices, 2 040 mm
- Longueur de la locomotive, 15.38 m
- Masse de la locomotive, 113 t
- Vitesse maximale en service, 120 km/h

- La Pacific est le type même de la locomotive de vitesse de la première moitié du xx’ siècle, mais l’alourdissement des trains de voyageurs fait craindre que ce type 231 vienne à manquer de puissance.
- Les trains sont plus lourds, d’abord parce qu’ils sont plus longs, et ensuite parce qu’ils sont composés de voitures plus confortables, plus spacieuses, plus solides, et surtout plus lourdes parce qu’entièrement en acier.


La Baltic Nord 3-1102 de la Cité du train de Mulhouse, présentée telle qu’elle le fut en 1937.

- La Compagnie du Nord commence donc les études dès 1909, et deux machines sont construites en 1911, la 3-1101 et la 3-1102, affectées au dépôt de la Chapelle, à Paris.
- Elles sont différentes par leur chaudière la 3-1101 est dotée d’une chaudière classique avec tubes conduisant les gaz du foyer dans l’eau, tandis que la 3-1102 reçoit à titre expérimental une chaudière à tubes d’eau, tubes entourés par les gaz du foyer, ou chaudière aquatubulaire.
- La chaudière aquatubulaire est décevante en 1913, elle est remplacée par une chaudière classique.
- Mais ces machines n’ont jamais été mises sérieusement au point et, bien que remarquables et très en avance sur leur époque, elles seront abandonnées à leur triste sort par le réseau du Nord, à cause de la Première Guerre mondiale, et surtout du décès de l’ingénieur Du Bousquet qui les avait conçues.
- Pourtant, elles étaient puissantes et rapides, prévues pour tirer à 120 km/h des trains de 800 tonnes, et elles pouvaient fournir une puissance estimée à 2 800 ch, soit près du double de celle des locomotives de vitesse contemporaines.
- Équipées en 1926 de la chauffe au fuel, elles ne roulaient pratiquement pas sous celle forme et ont été garées à Compiègne puis à Laon, elles étaient estimées comme trop puissantes !


Une fin de carrière peu ordinaire pour la 3-1102

Si la 3-1101 finit ses jours à Calais en 1939, la 3-1102, elle vit toujours, mais au Musée français du Chemin de fer à Mulhouse devenu la Cité du train en 2005.
- Cette Baltic doit sa survie au fait d’avoir été découpée dans le sens de la longueur pour être présentée à l’Exposition internationale de 1937 à Paris le grand public peut ainsi admirer, en grandeur nature, l’intérieur d’une locomotive, et comprendre, grâce à cet écorché digne des classes de sciences naturelles, comment sont disposés les organes d’une locomotive à vapeur.
- Celle locomotive est restée sous celle forme et, aujourd’hui elle sert de support pédagogique pour les nombreuses classes venant visiter la Cité du train.


La 3-1102 en service, peu avant la Prmière Guerre Mondiale. Les voitures à caisse en bois sont typiques de l'époque.


Images de la locomotive, la Baltic Nord


La 3-1102 en service, avant la Prmière Guerre Mondiale, voitures à caisse en bois.

La Baltic Nord 3-1102.

Dans son état de présentation en 1911. Superbe machine, malheureusement sans avenir.




- -



Page précédente

Pour s'inscrire à notre lettre d'informations, mailing list :      
 
                                       Entrer votre adresse mail ci-dessus et cliquez sur Envoyer.
- -

Copyright © antiqbrocdelatour.com 2000 / 2017.
Documentations histoire et archives du passé. Les anciens trains de légende.
Contact Hébergeur : ovh.com