Page précédente

Accueil

Le guide du meuble ancien
Introduction, préface.
Les meubles anciens, une valeur refuge.
- Les armoires
  En images
- Les armoires
- Les buffets, les bahuts, les crédences et les vaisseliers
- Les bibliothèques et les vitrines
- Les tables
- Les sièges de Louis XIII à Louis XV
- Les sièges de Louis XVI à Modern style
- Les coffres et les panetières
- Les commodes et les chiffonniers
- Les bureaux et les tables à écrire
- Les secrétaires
- Les cabinets
- Les coiffeuses et les tables de toilette
- Les consoles, les dessertes et les encoignures
- Les tables à jeu et les billards
- Les lits
- Les meubles d'appoint
Les meubles et leur destination.
La construction des meubles.
Les materiaux utilisés.
Ornementation et décor, du style et des styles, style et époque.
Le dictionnaire des menuisiers et ébénistes.
Lexique des termes techniques.

Documentations histoire et archives
- Les véhicules anciens d'autrefois.
- Les anciens trains de légende.
- Le guide du meuble ancien.
- Exposition de divers collections.
- Les photos d'autrefois et d'époque en noir et blanc.
- Les anciens jouets d'autrefois.
.--

Antiquités brocante de la tour
Articles à vendre
- Nos meubles anciens
et - nos bibelots anciens.
Articles déjà vendus
- Les meubles anciens
et - les bibelots anciens.
Qui sommes nous
Accueil

- -



Les meubles anciens, une valeur refuge

Les armoires


- Meuble de rangement de grandes dimensions plus haut que large.

- Le mot latin armarium désigne l'endroit où l'on met les armes à l'abri.

- Après le lit, le banc et la table, l'armoire est l'un des meubles les plus anciens que l'homme ait utilisé.
- A l'origine, l'armoire n'est pas un meuble, mais une cavité aménagée dans un mur, fermée par un ou deux vantaux où l'on serre les armes, les vêtements, les objets précieux, les bijoux.
- De placard solidaire du bâtiment, l'armoire devient un meuble que l'on peut déplacer et qui assure les mêmes fonctions.
- De tous les meubles c'est celui qui change le moins de forme et de structure tout au long des siècles.

- L'ossature est faite d'un bâti se composant de montants verticaux et de traverses, assemblés à tenons et mortaises, qui encadrent des panneaux: deux portes, deux côtés, le dessus (toit), le fond (plancher) et le dos.
- L'ensemble peut être surmonté d'une coiffe, appelée également chapeau, fronton ou corniche, et reposer sur des pieds, simples prolongements des montants verticaux ou accessoires spécialement fabriqués (tournés ou sculptés et fixés aux montants).
- Un ou plusieurs tiroirs peuvent également être aménagés à la base.


Du Moyen Age à Louis XIV

- Jusqu'en 1300, l'armoire se présente comme un coffre carré et trapu à l'assemblage rustique.
- Des planches réunies à joints vifs ou à grain d'orge, maintenues par des pentures de fer, constituent les panneaux revêtus de cuir ou peints.
- A la fin du XVe siècle, l'amélioration des techniques, avec l'adoption de l'assemblage à rainures et languettes, conduisent à la disparition des pentures, des moulures plus ou moins riches, plus ou moins complexes délimitent les panneaux qui eux-mêmes se couvrent d'un décor sculpté.

- A la Renaissance, l'armoire adopte une forme architectonique avec une corniche moulurée et un fronton triangulaire et arbore des décors composés d'abondantes sculptures, inspirées du répertoire antique.

- Au XVIIe siècle, le développement du tournage conduit à la multiplication des colonnes, certaines, torsadées, viennent orner la façade, prenant la place ou doublant les montants verticaux.
- A l'emploi presque exclusif du chêne, du noyer et du châtaignier, vient s'ajouter celui d'autres bois, celui de l'os ou de l'ivoire aussi, pour composer des décors de motifs incrustés, principalement des rosaces et des étoiles.
- D'abord fabriquée exclusivement par les menuisiers en bâtiment ou les menuisiers en meubles, l'armoire est également fabriquée par les ébénistes qui couvrent les panneaux de marqueterie mise au goût du jour par Boulle et composée de cuivre, d'étain, d'écaille, de nacre et de bois précieux.


De la Régence à l'Art Déco

- Après le règne de Louis XIV, les dimensions considérables de l'armoire diminuent à l'image de celles des demeures de la Régence.
- Les placages et marqueteries de bois de rose, d'amarante, de palissandre et de bois de violette se multiplient.
- Sous le règne de Louis XV, les frontons se cintrent, les armoires retrouvent des dimensions monumentales notamment pour les modèles utilisés en garde-robe.
- Les productions en bois naturel mouluré et sculpté présentent des médaillons couverts de motifs en semi haut-relief (en demi ronde-bosse).
- L'acajou employé en placage par les ébénistes de Paris et des capitales provinciales est utilisé en massif dans les ports de la côte atlantique et de la Manche, Bordeaux, Nantes, La Rochelle, Saint-Malo.

- Sous l'Empire, les armoires prennent de la hauteur, regagnent un fronton triangulaire, perdent leurs moulures et retrouvent à l'occasion des colonnes en façade.
- L'armoire à glaces, née au XVIIIe siècle, envahit les chambres Louis-Philippe et Second Empire.
- A la fin du XIXe siècle, l'armoire retrouve l'aspect architectural qu'elle présentait sous le règne de Henri II.
- Les formes végétales de l'Art Nouveau, ses ondulations donnent à l'armoire une élégance, une légèreté qui ne correspondent guère à sa fonction.
- En revenant au fonctionnalisme, au géométrisme et à la stylisation, l'Art Déco rend à l'armoire son aspect de parallélépipède brut.
- Seule la richesse des matériaux employés donne quelque lustre à un meuble dont l'usage tend à diminuer au fur et à mesure que se développent placards et penderies.


Les armoires provinciales

- Dans les campagnes, l'usage de l'armoire se développe en même temps que le niveau de vie s'élève.
- Il n'est point besoin d-armoire quand un seul coffre suffit pour, serrer les maigres biens que l'on possède.
- Si l'on rencontre des armoires dans de riches fermes à la fin du XVIIe et au XVIIIe siècle, leur usage se généralise au XIXe.
- Elles sont la marque de la prospérité d'une famille, les menuisiers donnent aux portes un développement double afin qu'on puisse les replier complètement le long du meuble ce qui permet d'exposer ainsi, sinon sa richesse, du moins sa prospérité.
- Dans de nombreuses provinces, l'armoire devient un des principaux éléments de la dot.
-On a vu le décalage chronologique entre la naissance d'un style à Paris et son utilisation en province.

- De surcroît les styles sont différents non seulement d'une province à l'autre mais aussi d'une région, d'un canton à l'autre.
- Les marques particulières des terroirs sont trop nombreuses pour que l'on puisse ici en faire le tour.
- Nous ne retiendrons que quelques modèles très caractéristiques.
- L'armoire bretonne ornée de motifs religieux, du mono-gramme du Christ ou de l'image du Saint-Sacrement, forme les côtés du fameux lit clos.
- La célèbre armoire de mariage normande, en chêne, d'inspiration Louis XV ou Louis XVI, présente un volume de sculptures proportionnel à la fortune de la famille qui la fait fabriquer.
- En Alsace, l'armoire de type architectural, incrustée de bois de couleurs est habillée de colonnes en façade et d’un tiroir dans le bas.
- Dans le Sud-Ouest, les décors géométriques notamment celui dit à pointes de diamant et les pieds en forme de fromages ou miches (boules aplaties) dominent.
- En Provence, c'est le triomphe de l'exubérance rocaille, un foisonnement de sculptures représentant des feuilles de vigne ou d'olivier, des épis de blé...
- Enfin les productions des ports de la façade atlantique, les armoires souvent en acajou massif, sont équipées non plus de garnitures de fer mais de cuivre qui ont l'avantage de mieux résister à l'action corrosive de l'air marin.





- -



Page précédente

Pour s'inscrire à notre lettre d'informations, mailing list :      
 
                                       Entrer votre adresse mail ci-dessus et cliquez sur Envoyer.
- -

Copyright © antiqbrocdelatour.com 2000 / 2017.
Documentations histoire et archives du passé. Le guide du meuble ancien.
Antiquités brocante de la tour. Anciennement, antiquaire brocanteur et restaurateur ébéniste de meubles anciens.
Contact Hébergeur : ovh.com
Antiquités brocante de la tour
Documentations histoire et archives du passé.
Le guide du meuble ancien,
l'histoire, les styles, les décors et usages, ainsi que les matériaux utilisés pour leur conctruction.
La bible des anciens meubles, tout ce qu'un amateur doit savoir pour acheter, vendre ou identifier un meuble et en apprécier sa valeur.