Antiquités brocante de la tour
Documentations histoire et archives du passé.
Les anciens trains de légende,
la conquête de la vitesse, la recherche de la puissance, les locomotives légendaires, tender et les bonne à tout faire.
La traction vapeur en France de 1900 à 1950, le réseau du chemin de fer français, les locomotives à vapeur qui ont toujours fascine les grands et les petits.



Page précédente

Accueil

Trains de légende
Les anciens trains de légende, 1900 à 1950.
A la conquête de la vitesse.
A la recherche de la puissance.
Les locomotives-tender, tout en un.
- La Bouteille à Encre
- La 040 TA
- La 141 TC Ouest
- La 242 AT PLM
- La 151 TC Est
- La 141 TD
- La 141 TC Nord
- La 141 TA ex-PO
- La 030 TU
- La 151 TQ
   
- Le débarquement Américain 1944
Les locomotives, bonne à tout faire.
Les locomotives légendaires.
La carte du réseau du chemin de fer français en 1934.

Documentations histoire et archives
- Les véhicules anciens d'autrefois.
- Les anciens trains de légende.
- Le guide du meuble ancien.
- Exposition de divers collections.
- Les photos d'autrefois et d'époque en noir et blanc.
- Les anciens jouets d'autrefois.
.--

Antiquités brocante de la tour
Articles à vendre
- Nos meubles anciens
et - nos bibelots anciens.
Articles déjà vendus
- Les meubles anciens
et - les bibelots anciens.
Qui sommes nous
Accueil

- -



Les locomotives tender, tout en un

La locomotive-tender 151 TC Est, sous le signe
du chiffre 13


Prenant la relève des locomotives-tender 151 TA type Lorraine construites en 1913 par les ateliers Est puis Schneider, les TC sont construites en 1930 par la SACM à Graffenstaden, pour le réseau de l’Est toujours, et pour assurer la traction des trains-navettes de minerai entre les mines et les gares de concentration du bassin de Briey, en Lorraine.

Les 151 TA sont les premières locomotives-tender françaises à disposition d’essieux 151, et les 151 TC sont les dernières Est étudiées.
Une brillante succession de locomotives-tender impressionnantes formant la fameuse dynastie de la série 13 de l’Est.



La locomotive-tender type, Lorraine dans toute sa puissance.

Caractéristiques techniques
- Type, 151TA
- Date de construction, 1913
- Moteur, 3 cylindres simple expansion
- Cylindres, 630 x 660 mm
- Diamètre des roues motrices, 1 350 mm
- Diamètre des roues porteuses, 920 mm
- Surface de la grille du foyer, 3,06 m²
- Surface de chauffe, 183 m²
- Surface de surchauffe, 53 m²
- Diamètre du corps cylindrique, 1 680 mm
- Pression de la chaudière, 14 kg/cm²
- Capacité des soutes à charbon, 5 t
- Capacité des caisses à eau, 13 t
- Masse en charge, 122 t
- Puissance estimée: 1 500 ch
- Longueur, 16, 20 m
- Vitesse, 60 km/h
- Type, 151TC
- Date de construction, 1930
- Moteur, 2 cylindres simple expansion
- Cylindres, 560 x 660 mm
- Diamètre des roues motrices, 1 350 mm
- Diamètre des roues porteuses, 920 mm
- Surface de la grille du foyer, 3,06 m²
- Surface de chauffe, 188 m²
- Surface de surchauffe, 67 m²
- Diamètre du corps cylindrique, 1 680 mm
- Pression de la chaudière, 14 kg/cm²
- Capacité des soutes à charbon, 5 t
- Capacité des caisses à eau, 13 t
- Masse en charge, 122, 6 t
- Puissance estimée, 1 800 ch
- Longueur, 17 m
- Vitesse, 60 km/h

- Deux locomotives prototypes sont construites par les ateliers de la compagnie de l’Est, à Epernay, en 1913, selon une commande passée en mars 1912.
- Elles sont numérotées 5001 et 5002, après des essais de mise au point, elles sont suivies d’une série de 25 locomotives construites au Creusot par les Établissements Schneider en 1925.
- Ces locomotives sont numérotées 5901 à 5925 et forment la série 13 sur le réseau.


La naissance des 5000

À simple expansion, et 2 cylindres, ces locomotives ont un foyer Belpaire et des distributions Walschaérts.
- Si les deux prototypes ont un seul poste de conduite à gauche, la série est dotée d’un double poste permettant la conduite dans les deux sens, ce qui est, par définition, la vocation d’une locomotive-tender.
- Elles sont limitées à la vitesse de 60 km/h, elles peuvent remorquer 1 000 t en rampe de 10 pour 1 000 à 20 km/h.
- Elles seront éclipsées par les 151 TC et reléguées aux manœuvres, mais leur carrière dure jusqu’au milieu des années 60.


La naissance des 151-700

Ce sont les dernières locomotives à vapeur étudiées par le réseau de l’Est, et elles sont le fruit des travaux de l’ingénieur Duchatel qui a déjà signé quelques belles réalisations pour le réseau comme les célèbres Mountain Est, futures 241 A.
- Ces nouvelles venues sont numérotées de 151-751 à 151-780, elles forment, elles aussi, la série 13 du réseau de l’Est dans la mesure où elles ont la même disposition d’essieux.
- Elles ont pour particularité de posséder une chaudière et un moteur identiques à ceux des 150 000 du réseau, ffutures 150 E à la SNCF, elles mêmes déjà issues des locomotives Xlllh saxonnes, et offrant avec ces dernières l’interchangeabilité complète de ces pièces.
- Elles se distinguent toutefois des 150 000 par la présence d’un foyer type Belpaire.
- Les distributions sont commandées par un mouvement type Walschaerts, et les distributeurs sont du type cylindrique.
- Le châssis est en tôle de 30 mm, les deux bissels sont identiques, les roues du 3 éme essieux moteur sont démunies de boudins de guidage pour faciliter l’inscription en courbe de faible rayon 90 m. Elles font une excellente carrière jusqu’à l’électrification de la ligne Longwy-Villerupt, en 1996.


La concentration du charbon

Ces locomotives ne remorquent pas des trains de charbon longs, et elles ne parcourent pas de longues distances comme le montre, d’ailleurs, la faible contenance des caisses à eau.
- Elles servent à ce que l’on appelle la concentration du charbon, c’est-à-dire son transport entre les lieux d’extraction, les mines et les gares dites de concentration dans lesquelles on regroupe les wagons.
- C’est à partir de ces dernières gares que partent effectivement de lourds trains de charbon pouvant peser 2 000 t et même plus, et que l’on confie à des locomotives à tender séparé et à disposition d’essieux type 150, ou des locomotives-tender 151, puis à des locomotives électriques à partir des années 1960.
- Circulant de nuit à 60 km/h, ces lourds trains de charbon gagnent alors les lieux de consommation: centrales thermiques, bassins sidérurgiques, grands dépot en traction vapeur, etc.


La locomotive-tender type Lorraine dans toute sa puissance.


Images de la locomotive-tender, 151 TC Est


La-151-TC-Est.jpg

La-151-TC-Est-2.jpg

La locomotive-tender type, Lorraine dans toute sa puissance.




- -



Page précédente

Pour s'inscrire à notre lettre d'informations, mailing list :      
 
                                       Entrer votre adresse mail ci-dessus et cliquez sur Envoyer.
- -

Copyright © antiqbrocdelatour.com 2000 / 2017.
Documentations histoire et archives du passé. Les anciens trains de légende.
Contact Hébergeur : ovh.com