Antiquités brocante de la tour

Des collections variées sur divers thèmes anciens et documentations.


Histoire des anciennes voitures de collection et véhicules d'autrefois.

Des voitures de collection anciennes, classés par années de 1800 a 1959, les marques des constructeurs et les grands noms de l'automobile avec leur histoire, en images les automobiles de collection par marques et les non polluantes, recherche diverse sur les anciennes voitures de collection.

Documentations histoire et archives
 Accueil


Les voitures automobiles anciennes et les véhicule anciens de collection, v2.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente

La marque Jaguar, Royaume Uni 1945 - ...


La marque anglaise Jaguar fut fondée en 1945 par Sir william Lyons, la Jaguar Cars Ltd. Browns Lane, Allesley, Coventry, équipe dirigeante : Ratan Tata et Ralf Speth, 2008: Rachat par Tata Motors.


Voir



SS, Grande Bretagne 1932-1945

William Lyons et William Walmsley, après avoir construit des sidecars depuis 1921, fondent ce qui deviendra Jaguar en 1934.

Ils commencent à produire des carrosseries distinctives sur des châssis Austin, Morris et Standard.

La SS100, une Standard 16 re-carrossée en coupé surbaissé au long capot avec un 6 cyl. de 2054 cm3 ne coûte pas cher.

La SSII utilise le 1052 cm3 de la Standard Little Nine.

La première voiture de sport est la SS90 de 1935 de 2,5 litres.

Une belle berline à 4 portes, appelée Jaguar, est équipée d'un moteur Standard de 2,7 l. modifié par Harry Weslake et W.M. Heynes.

La deux places sport de 1936, la SS 100, est particulièrement réussie.

En 1938, un nouveau moteur de 3,5 litres est utilisé dans la berline et la décapotable, mais aussi dans la SS 100, ce qui permet à celle-ci d'atteindre le seuil magique des 100 mph (160 km/h), ceci pour un prix très raisonnable.

Après la deuxième guerre, la compagnie est appelée Jaguars Cars pour éviter une sinistre comparaison alors dans toutes les mémoires.

--------------------

Histoire Chronologique de l'ancienne marque automobile " Jaguar ", Royaume Uni 1945 - ....

Un jeune amateur de motos du nom de Bill Lyons, qui n'avait pas tout à fait 21 ans à l'époque, rencontra William Walmsley, qui construisait un side-car plutôt élégant pour les motos remises en état.

Le jeune Lyons fit immédiatement preuve des deux caractéristiques qui allaient s'avérer ses plus grandes qualités au cours des 50 années suivantes.
Son sens des affaires lui permit de dénicher judicieusement une bonne opportunité commerciale, et son sens du style lui fit apprécier l'élégance de ces créations normalement banales.

Il eut le sentiment qu'en canalisant ces activités selon des lignes commerciales et en augmentant la production pour la rendre rentable, le potentiel était énorme.

Quelques années plus tard, l'infatigable William Lyons saisit une nouvelle opportunité pour sa société de side-cars Swallow, en construisant une carrosserie spéciale pour l'Austin Seven.

En 1927, il créa une carrosserie extrêmement élégante à deux places pour cette petite voiture.

Une commande de 500 unités de la part d'un grand revendeur londonien lui permit de donner un départ fulgurant à son entreprise.
Suivirent des carrosseries Swallow pour la grande Morris Cowley, puis la Fiat 509A, la Swift Nine et la Big Nine standard.

William Lyons ne se contenta pas de construire des carrosseries.
Ayant un sens aigu de la publicité, il planta le décor précédant l'introduction de la gamme des voiture SS pendant l'été de 1931.

En 1934, Lyons demanda à Harry Weslake, ingénieur-conseil de grande réputation, de l'aider à mettre sur pied un service d'ingénierie.
Williams Heynes fut nommé ingénieur en chef.
On ne tarda pas à voir le fruit remarquable de cette collaboration.

En 1935, le nom de Jaguar fit son apparition sur une nouvelle gamme de berlines et de voitures de sport car William Lyons considérait que le nom évoquait la grâce, l'élégance, la puissance et la fougue de ce félin.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, Lyons et Heynes, en collaboration avec Walter Hassan et Claude Bailey, travaillèrent sur un nouveau moteur qui devait établir la société comme un vecteur de force dans le monde.
Ils choisirent un agencement de pointe avec arbre à cames en tête pour leur moteur six cylindres en ligne, qui développait initialement 162 ch.

Pour déclencher sa publicité, ils décidèrent de construire un nombre limité de voitures de sport, et Lyons ne disposa que de deux mois pour concevoir la carrosserie avant le salon automobile de Londres en 1948.
La voiture, la XK120, fit un triomphe.

En 1950 fut dévoilée la berline Mark VII, une cinq places complète dotée du moteur XK.
Elle était destinée au marché américain, et près de 30 millions de dollars de commandes furent enregistrées dans les mois qui suivirent son introduction.

En 1954, la XK120 fut remplacée par la XK140 qui s'était parée d'un moteur de 192 ch encore plus puissant.
Vint ensuite la version MkII de la berline compacte avec des freins à disques, développés initialement pour les voitures Jaguar qui remportèrent le prix des 24 heures du Mans.

A partir de mai 1957, Jaguar monta des freins à disques sur ses XK150, et en 1958, une version roadster de la XK150 dotée de vitres descendantes fut présentée pour le marché des Etats-Unis.

En 1961, avec l'introduction de la Type E, Jaguar révolutionna la conception des voitures de sport.
Vers la fin de 1961, la grosse berline MkX fit son entrée.
De construction entièrement monocoque, elle partageait avec la Type E une suspension arrière indépendante et son moteur.

Sir William Lyons prit sa retraite en 1972, remettant les rênes de Jaguar à Lofty England.
En plus d'être l'un des meilleurs concepteurs et l'un des hommes les plus inspirés de sa génération, Lyons était aussi un homme d'affaires remarquable.
Jusqu'à sa mort en 1985, il ne cessa de s'intéresser de très près au destin de Jaguar.

En 1973, Jaguar lança une nouvelle version de la berline XJ : le XJ Coupé.

La XJ-S qui lui était étroitement apparentée suivit en 1975.

La version Cabriolet sortit en 1983.
C'était la première Jaguar ouverte depuis la Type E.
Elle céda le pas à la décapotable en 1988.

En 1983, un nouveau moteur 3.6 litres six cylindres développant 227 ch, l'AJ6, fut installé dans la XJ-S.

En 1989, l'AJ6 3.6 litres fut amplifié jusqu'à 4 litres, et doté en option d'une transmission automatique à quatre rapports.

La société JaguarSport fut établie en 1988 pour produire et commercialiser les versions sportives des berlines Jaguar et des voitures de sport haute performance, notamment la XJ220 aux allures saisissantes.

En 1989, la société Jaguar aborda une ère entièrement nouvelle lorsque la société devint une filiale de Ford.
La marque Jaguar réussit à préserver son identité, et au début des années quatre-vingt-dix, de nombreux développements inédits sensationnels intervinrent dans la gamme de produits Jaguar.




Page précédente


Accueil-v2,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,
toutes les catégories,    le top clics  et   le top votes.




- Page précédente -
- -

Copyright © antiqbrocdelatour.com.
Collections variées, divers thèmes anciens et documentations.
Des voitures de collection, classés par années, les marques des constructeurs avec leur histoire etc...
Contact