Antiquités brocante de la tour

Des collections variées sur divers thèmes anciens et documentations.


Histoire des anciennes voitures de collection et véhicules d'autrefois.

Des voitures de collection anciennes, classés par années de 1800 a 1959, les marques des constructeurs et les grands noms de l'automobile avec leur histoire, en images les automobiles de collection par marques et les non polluantes, recherche diverse sur les anciennes voitures de collection.

Documentations histoire et archives
 Accueil


Les voitures automobiles anciennes et les véhicule anciens de collection, v2.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente

CITROEN 7B 1934


Une Citroen 7b de 1934.


Voir



La Citroën Traction Avant 7best une automobile produite par le constructeur français Citroën de 1934 à 1957. Son histoire est liée dans la mémoire collective à l'Occupation, tour à tour voiture de la Gestapo et icône de la Résistance, sa facilité à être volée associée à des qualités routières exceptionnelles pour son époque en faisant par ailleurs le véhicule préféré des gangsters.

La 7A est remplacée dès juin 1934 par une 7B équipée d'un moteur 9 CV ré-alésé de 1 529 cm³ (alésage de 78 mm contre 72 mm auparavant et course identique de 80 mm). La puissance augmente légèrement vers 35 ch à 3 200 tr/min.

La 7B remplace totalement la 7A. Hormis le moteur, elle n'en diffère que par des détails ; par exemple, les volets avant de capot s'ouvrent vers l'avant. La 7B fut commercialisée en berline 4 portes, en « faux-cabriolet » (coupé) et en « roadster » (cabriolet). La production de 7B ne dépassa pas 10 000 exemplaires. Il en reste moins d'une centaine à ce jour.

- -

Histoire Chronologique de l'ancienne marque automobile " Citroen ", France 1919 - ....

André Citroën, fondateur de l’entreprise automobile qui porte son nom, naquit à Paris, le 5 février 1878. Elève de l’Ecole Polytechnique.

A la fin du premier conflit mondial, en 1918, André Citroën se trouva amené comme tous les industriels de l’époque, à reconvertir son entreprise, jusqu’alors utilisée pour les fournitures militaires.

En effet, Citroën possédait quai de Javel, une énorme usine capable de produire 50 000 projectiles d’artillerie par jour, alors que les autres industriels atteignaient difficilement les 5 000 pièces.

1919, profitant du dynamisme de la paix et de l'économie bondissante d'après-guerre, Citroën se lance dans un secteur qui ne demande qu'à être exploité : le transport et tout particulièrement l'automobile.

Au cours d'un voyage en 1912, il a observé l'organisation du travail dans les usines Ford et veut utiliser les mêmes méthodes.

Comme pour les obus, il passe d'une fabrication artisanale à une production industrielle de masse, la 7 CV est commercialisée. Son objectif de vente était 100 voitures par an.

En 1921 la très populaire 5 CV fut surnommée " petite Citron ", parce qu'elle était peinte en jaune, puis " Trèfle " à cause de ses trois places.

En 1922 Citroën sort la B2 Normande pour le monde rural, cette même année, les Torpédos une, deux et trois places sont lancées, plus communément appelées C, C2, C3.

Citroën inaugura la vente à crédit., après avoir fondé des compagnies de taxis et couvert la France d'un réseau d'autocars.

En 1923 les usines Citroën fabriquent 200 voitures par jour, en 1925 les Types B10, B12 et B14 sont commercialisés.

En 1928 à Paris, Citroën ouvre le plus grand magasin d'automobile du monde. La cadence atteint en 1929 100 000 voitures par an.

En 1932 les nouvelles C4 et C6 sont munies du " moteur flottant " plus silencieux. La cadence qui avait atteint plus de 100 000 voitures en 1929 tombe à 48 000 , à cause de la crise économique.

En 1934 la Traction ou la 7 CV présente beaucoup d'innovations. Cette voiture révolutionnaire fut conçue par André Lefebvre et Gabriel Voisin.

Mais finalement en 1935, André Citroën dépose le bilan. Il remet ses actions à Michelin, qui l'avait précédemment aidé et se retire. Il meurt quelques mois plus tard et peu après, les banques débloquent un premier crédit.

Après la mort subite de Pierre Michelin en 1937, Pierre Boulanger reprend l'affaire en main et lance le projet " tout petit véhicule ", auquel André Citroën avait déjà pensé. Et en 1948 la 2CV est présenté au Salon.

Vingt années après l'introduction de la Traction avant, Citroën étonna de nouveau le monde de l'automobile en présentant au Salon de Paris de 1955 l'incomparable «DS19».

En 1956 avait été présentée une version simplifiée, l'« ID 19 ». Les suspensions étaient toujours de type hydropneumatique, mais avec des freins et une direction non assistés, boîte de vitesses à commande manuelle, carrosserie plus spartiate, à laquelle fut ajoutée, en 1958, la version break.

A la fin desannées 50, la gamme Citroën présentait un vide. Entre la 2 cv et la DS 19, il n'y avait pas d'autres modèles, en avril 1961, ce vide fut partiellement comblé avec l'apparition de l'Ami 6.

A cette voiture fut ajoutée la « DS 21 », qui atteignait 175 km/h et destinée à une clientèle aux exigences particulières de luxe et de confort.

En juillet 1965, Citroën assuma le contrôle total de Panhard et Levassor. Les années suivantes, l'« ID19 » reçut un moteur à cinq paliers, fournissant 83 ch qui lui permettait d'atteindre 160 km/h.

C'est en 1967, que naît la « Dyane » (« un monstre de sympathie », comme elle fut définie par la publicité Citroën). Située entre la 2 CV et l'« Ami 6 », elle reprenait de celles-là la conception.

En 1969, Citroën modifia la carrosserie de l'« Ami 6 », la nouvelle voiture fut appelée « Ami 8 ».

Les « D Spécial » et « D Super » remplacèrent l'« ID 19 ». Désormais, était arrivé le moment de lancer la voiture « moyenne » qui manquait dans la gamme de Citroën.

Ainsi naquit, en 1970, la nouvelle « GS », suivie peu après par la prestigieuse «SM ».

Après être passée sous le contrôle de Peugeot en 1974, Citroën présente la LN puis en 1978, la Visa, améliorée en 1982 et 1985.

Lancée en 1986 et restylisée en 1991, la petite AX, qui succède à la LN, sera remplacée en 1995, en 1990 Citroën invente les séries limitées personnalisées " : AX Spot, AX Thalassa, AX Tonic, ...

En 1991 la ZX remporte le Paris-Dakar, en 1992 la Citroën ZX gagne le Paris-Pékin.

Présentée en 1992, la Xantia symbolise le renouveau de Citroën, la XM est élue "voiture de l'année" dès son lancement en 1989.

Enfin, le monospace Evasion présenté en 1994, un clone du Peugeot 806, du Fiat Ulysse et du Lancia Zeta étudiés en collaboration par les quatre marques.




Page précédente


Accueil-v2,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,
toutes les catégories,    le top clics  et   le top votes.




- Page précédente -
- -

Copyright © antiqbrocdelatour.com.
Collections variées, divers thèmes anciens et documentations.
Des voitures de collection, classés par années, les marques des constructeurs avec leur histoire etc...
Contact