Antiquités brocante de la tour
Des collections variées sur divers thèmes anciens et documentations.
Histoire des anciennes voitures de collection et véhicules d'autrefois.
Des voitures de collection anciennes, classés par années de 1800 a 1959, les marques des constructeurs et les grands noms de l'automobile avec leur histoire,
en images les automobiles de collection par marques et les non polluantes, recherche diverse sur les anciennes voitures de collection.



Accueil

Les collections
Collections présentées
Les voitures anciennes du passé
- v2-Voitures anciennes de collection
- De 1800 à 1899
- De 1900 à 1909
- De 1910 à 1919
- De 1920 à 1929
- De 1930 à 1939
- De 1940 à 1949
- De 1950 à 1959
- Histoire des marques, voitures anciennes
- Les grands noms de l'automobile
- Recherche
- En images par marques
- En images les non polluantes
- v2-Documents automobiles anciens
- v1-Voitures anciennes de collection
- v1-Documents automobiles anciens
Les anciennes clefs d'autrefois
Les anciens téléphones
Les jouets anciens d'autrefois
Les pendules anciennes

Documentations histoire et archives
- Les véhicules anciens d'autrefois.
- Les anciens trains de légende.
- Le guide du meuble ancien.
- Exposition de divers collections.
- Les photos d'autrefois et d'époque en noir et blanc.
- Les anciens jouets d'autrefois.
.--

Antiquités brocante de la tour
Articles à vendre
- Nos meubles anciens
et - nos bibelots anciens.
Articles déjà vendus
- Les meubles anciens
et - les bibelots anciens.
Qui sommes nous
Accueil

- -



Les voitures automobiles anciennes et les
véhicule anciens de collection, v2.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente

Amedee Bollee L'Obeissante, voiture vapeur 1873


La Amedee Bollee (pere) L'Obeissante, une voitures à vapeur, ce véhicule à vapeur de collection à vapeur fut fabriqué de 1873 à 1875, l'obéissante 1ère diligence à vapeur d'Amédée Bollée constructeur de voitures à vapeur des années 1870-1890.


Voir



L'obéissante 1ère diligence à vapeur d'Amédée Bollée. Le seul constructeur de voitures à vapeur des années 1870-1890 dont les travaux méritent d’être rappelé est l’ingénieur français Amédée Bollée. Son père fonda une usine au Mans en 1842.

Amédée naquit en 1844. En 1867, il visita l’Exposition de paris où il vit bon nombre de locomotive routière. Il était déjà ingénieur. Suite à cela, il installa un petit atelier dans l’usine familiale en 1871 où il travailla tous les soirs à sa voiture à vapeur qui prit la route en 1873 : ‘L’Obéissante’.

Elle avait pas mal de nouveautés. - Ses roues avant pivotant dans des fourches, étaient suspendues indépendamment l’une de l’autre. - La direction comprenait des chaînes actionnant des cames calculées pour donner un braquage géométriquement correct dans les courbes les plus serrées. - Ses machines à deux cylindres en V à 90°, étaient placées dans des coffres latéraux, dégageant de la place pour les passagers. - Le conducteur s’asseyait devant et le chauffeur derrière.

Le 9 octobre 1875, Bollée se mit en route pour 200 km jusqu’à Paris. A chaque changement de département, on l’arrêta pour vérifier qu’il ne détériorerait pas la chaussée. Il reçu 75 contraventions sur le voyage mais qui n’eurent aucune suite après avoir emmené à bord le préfet de police en personne.

Elle fit sensation à Paris, mais aucune commande ferme ne s’ensuivit.

Amédée Bollée constructeur de voitures à vapeur des années 1870-1890, il installa un atelier dans l’usine familiale en 1871 où il travailla tous les soirs à sa voiture à vapeur qui prit la route en 1873.

Le 9 octobre 1875, Bollée se mit en route pour 200 km jusqu’à Paris avec sa voiture à vapeur L'Obeissante. A chaque changement de département, on l’arrêta pour vérifier qu’il ne détériorerait pas la chaussée. Il reçu 75 contraventions sur le voyage mais qui n’eurent aucune suite après avoir emmené à bord le préfet de police en personne. Elle fit sensation à Paris, mais aucune commande ferme ne s’ensuivit.

L'Obéissante est le nom du premier véhicule routier à vapeur, construit en 1873 par Amédée Bollée. C'est premier véhicule automobile satisfaisant par sa vitesse et sa maniabilité et on le considère comme l'ancêtre du véhicule particulier qu'est l'automobile. En effet sa structure en comportait tous les éléments : châssis avec suspension indépendante sur les 4 roues ;roues avant directrices avec commande par chaîne sur un pignon elliptique lié au volant pour le braquage différentiel de la roue extérieure et de la roue intérieure au virage ; propulsion par deux moteurs bicylindres en V à vapeur reliés aux roues arrières indépendantes ; changement de vitesse par baladeur entre pignons ; commandes centralisées autour du volant ;chaudière à l'arrière.

Pesant 4 800 kg et offrant 12 places, elle pouvait atteindre 40 km/h en palier. Grâce à son changement de vitesse, elle pouvait gravir une côte de 12 % à faible vitesse. Le 26 mars 1873, Amédée Bollée sollicita du préfet de la Sarthe l'autorisation de faire circuler sa « voiture locomobile » dans le département. Son projet de voyage à Paris nécessita de nombreuses démarches administratives et c'est le ministre des travaux publics Eugène Caillaux qui donna son accord le 26 août 1875.

L'Obéissante fut la première automobile privée à être autorisée à circuler dans Paris. Une communication à l'Académie des Sciences donnant tous les détails de sa construction reçut les félicitations du monde scientifique, mais aucun véhicule de ce type ne fut commandé à Amédée Bollée. Il fabriqua d’autres voitures sans chevaux et quelques trains routiers, les ancêtres de nos semi-remorques modernes, jusqu’en 1885.

Le ministre des Travaux publics de l'époque, Caillaux, donna à Amédée Bollée père l'autorisation de se servir de sa voiture dans cinq départements désignés et " à la condition que le conducteur préviendrait trois jours à l'avance l'ingénieur du département de l'itinéraire qui serait suivi ". Ce fut là le premier " permis de circulation " accordé à une automobile.

Mue par deux moteurs à vapeur bicylindres en V, fournissant 20 CV et commandant chacun une roue, l'Obéissante comportait un changement de vitesse à deux combinaisons elle pesait 4 tonnes et atteignait la vitesse de 42 km/h. Grosse innovation : les roues avant étaient indépendantes il fallut 50 ans pour les voir réapparaître et viraient perpendiculairement aux rayons de braquage. Ces caractéristiques faisaient de L'Obéissante la première " automobile " méritant réellement ce titre. L'ère des diligences et routières à vapeur, monstres maladroits et lents, était close celle de l'automobile moderne venait de commencer.


Page précédente



Accueil-v2,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,
toutes les catégories,    le top clics  et   le top votes.


Les voitures anciennes de collection et d'autrefois, par années ou par marques et leurs histoire

- De 1800 à 1899
- De 1900 à 1909
- De 1910 à 1919
- De 1920 à 1929
- De 1930 à 1939
- De 1940 à 1949
- De 1950 à 1959
- Histoire des marques, voitures anciennes
- Les grands noms de l'automobile
- Recherche
- En images par marques
- En images les non polluantes




- -



Page précédente

Pour s'inscrire à notre lettre d'informations, mailing list :      
 
                                       Entrer votre adresse mail ci-dessus et cliquez sur Envoyer.
- -

Copyright © antiqbrocdelatour.com 2000 / 2017.
Collections variées, divers thèmes anciens et documentations.
Des voitures de collection, classés par années, les marques des constructeurs avec leur histoire etc...
Contact Hébergeur : ovh.com