Antiquités brocante de la tour

Des collections variées sur divers thèmes anciens et documentations.


Histoire des anciennes voitures de collection et véhicules d'autrefois.

Des voitures de collection anciennes, classés par années de 1800 a 1959, les marques des constructeurs et les grands noms de l'automobile avec leur histoire, en images les automobiles de collection par marques et les non polluantes, recherche diverse sur les anciennes voitures de collection.

Documentations histoire et archives
 Accueil


Les voitures automobiles anciennes et les véhicule anciens de collection, v2.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente

Lea Francis Type W, voiture routière de 1929


La Lea Francis Type W, cette ancienne voiture fut construite de 1929 à 1932.


Voir



La marque Lea Francis faillit disparaître dans la tourmente de la crise de 1929 et s'il n'eut été deux têtes brûlées qui avaient quitté Riley Motors en claquant la porte, l'histoire de LEA-FRANCIS aurait été terminée à l'automne de 1934.
- George Harold Leek et Raymond Hugh Rose avaient tous deux travaillé pour Humber, puis Riley et enfin pour Hillman avec le fameux Louis Coatelen, personnage haut en couleur mais au caractère impossible.

En 1947, la production de Lea-Francis atteignit 553 voitures et 80 châssis destinés aux carrossiers.
- Un nouveau prototype de roadster fut montré au salon de Londres en juillet 1947, il s'agissait d'un très joli cabriolet deux places confortable, mais cher, Lea-Francis en vendit 89 en 1948 dont 11 aux Etats-Unis.

Lea Francis était une manufacture anglaise fondée dans les années 1904 par Richard Lea et Graham Francis .
- Les moteurs Lea Francis ont équipé exclusivement les monoplaces de l'écurie Connaught dans les années 1950 pendant trois ans en Formule 1.
- En 1955, Connaught cesse sa collaboration avec Lea Francis qui quitte définitivement la Formule 1.
- La marque faillit disparaître dans la tourmente de la crise de 1929 et s'il n'eut été deux têtes brûlées qui avaient quitté Riley Motors en claquant la porte, l'histoire de LEA-FRANCIS aurait été terminée à l'automne de 1934.
- George Harold Leek et Raymond Hugh Rose avaient tous deux travaillé pour Humber, puis Riley et enfin pour Hillman avec le fameux Louis Coatelen, personnage haut en couleur mais au caractère impossible.
- En 1947, la production de Lea-Francis atteignit 553 voitures et 80 châssis destinés aux carrossiers.
- Un nouveau prototype de roadster fut montré au salon de Londres en juillet 1947.
- La production de 1950 fut de 683 voitures, soit 570 14/40, 67 "Estate"cars et 17 Light Six ainsi que 54 roadsters.
- La production commença à décliner à partir de 1951 avec l'arrivée des nouvelles MK VII de Jaguar.
- La fin était proche, 164 voitures vendues en 1952, et, malgré l'introduction d'une nouvelle 2,5 litres, seulement 32 voitures furent finalement construites entre 1953 et 54.

- -

Histoire Chronologique de l'ancienne marque automobile " Lea Francis ", Royaume Uni 1904 - 1960.

Lea Francis était une manufacture anglaise de moteurs destinés à la compétition automobile qui s'est principalement illustrée dans les années 1950 fondée par Richard Lea et Graham Francis . Les moteurs Lea Francis ont équipé exclusivement les monoplaces de l'écurie Connaught pendant trois ans en Formule 1.

En dix Grands Prix, les Lea Francis ont permis à Connaught de décrocher la quatrième place du Grand Prix de Silverstone grâce à Dennis Poore. En 1955, Connaught cesse sa collaboration avec Lea Francis qui quitte définitivement la Formule 1.

Les LEA-FRANCIS s'étaient embourgeoisées, dépassées par les MG K3 et autres Riley, Alvis et Talbot "Roesch".

La marque faillit disparaître dans la tourmente de la crise de 1929 et s'il n'eut été deux têtes brûlées qui avaient quitté Riley Motors en claquant la porte, l'histoire de LEA-FRANCIS aurait été terminée à l'automne de 1934.

George Harold Leek et Raymond Hugh Rose avaient tous deux travaillé pour Humber, puis Riley et enfin pour Hillman avec le fameux Louis Coatelen, personnage haut en couleur mais au caractère impossible.

En 1947, la production de Lea-Francis atteignit 553 voitures et 80 châssis destinés aux carrossiers.

Un nouveau prototype de roadster fut montré au salon de Londres en juillet 1947. Il s'agissait d'un très joli cabriolet deux places confortable, mais cher. Lea-Francis en vendit 89 en 1948 dont 11 aux Etats-Unis.

La production de 1950 fut de 683 voitures, la plus grande production jamais atteinte par la vieille dame de Coventry qui fêtait cette année-là ses 55 ans d'existence, soit 570 14/40, 67 "Estate"cars et 17 Light Six ainsi que 54 roadsters.

La production commença à décliner à partir de 1951 avec l'arrivée des nouvelles MK VII de Jaguar, plus puissantes et meilleur marché que les Lea-Francis.

La fin était proche, 164 voitures vendues en 1952, et, malgré l'introduction d'une nouvelle 2,5 litres, seulement 32 voitures furent finalement construites entre 1953 et 54.

Source : Encyclopédie des voitures, Edita.




Page précédente


Accueil-v2,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,
toutes les catégories,    le top clics  et   le top votes.




- Page précédente -
- -

Copyright © antiqbrocdelatour.com.
Collections variées, divers thèmes anciens et documentations.
Des voitures de collection, classés par années, les marques des constructeurs avec leur histoire etc...
Contact