Antiquités brocante de la tour
Des collections variées sur divers thèmes anciens et documentations.
Histoire des anciennes voitures de collection et véhicules d'autrefois.
Des voitures de collection anciennes, classés par années de 1800 a 1959, les marques des constructeurs et les grands noms de l'automobile avec leur histoire,
en images les automobiles de collection par marques et les non polluantes, recherche diverse sur les anciennes voitures de collection.



Accueil

Les collections
Collections présentées
Les voitures anciennes du passé
- v2-Voitures anciennes de collection
- De 1800 à 1899
- De 1900 à 1909
- De 1910 à 1919
- De 1920 à 1929
- De 1930 à 1939
- De 1940 à 1949
- De 1950 à 1959
- Histoire des marques, voitures anciennes
- Les grands noms de l'automobile
- Recherche
- En images par marques
- En images les non polluantes
- v2-Documents automobiles anciens
- v1-Voitures anciennes de collection
- v1-Documents automobiles anciens
Les anciennes clefs d'autrefois
Les anciens téléphones
Les jouets anciens d'autrefois
Les pendules anciennes

Documentations histoire et archives
- Les véhicules anciens d'autrefois.
- Les anciens trains de légende.
- Le guide du meuble ancien.
- Exposition de divers collections.
- Les photos d'autrefois et d'époque en noir et blanc.
- Les anciens jouets d'autrefois.
.--

Antiquités brocante de la tour
Articles à vendre
- Nos meubles anciens
et - nos bibelots anciens.
Articles déjà vendus
- Les meubles anciens
et - les bibelots anciens.
Qui sommes nous
Accueil

- -



Les voitures automobiles anciennes et les
véhicule anciens de collection, v2.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente

La marque AMC, États-Unis 1954 - 1987


La marque américaine AMC et un firme fondée en 1954 American Motors Corp., Detroit, Michigan, vendu en 1987 et renommé Eagle, équipe dirigeante : George W. Mason et Romney, Roy Abernethy, etc ...


Voir



Le groupe A.M.C., 1954/1987, American Motor Corporation (Rambler, Jeffery, Hudson, Nash, Essex, Terraplane, Willys, Jeep.....)

1954 : la fusion de "Nash Kelvinator Corporation" et de la "Hudson Motor Car Company" s'est réalisée par la volonté et le travail d'un homme : George W MASON, pdg de Nash. Pour faire face aux trois grands de Detroit (FoMoCo, GM et Chrysler Corp), il a eu l'ambition de rassembler les constructeurs indépendants pour réduire les frais d'installation, de production et de distribution.
Et c'était la condition sine quoi non de survie pour ces marques malgré les difficultés de départ dues à la crise économique qui sévissait aux Etats Unis mais aussi et surtout au décès de George Mason. Il n'a pas eu le temps d'y entraîner Studebaker et Packard comme il l'avait prévu.

1957 : trois ans ont suffi pour réorganiser l'ensemble des sociétés en une seule en faisant disparaître les deux marques fondatrices en une seule, Rambler avec une spécialité qui lui allait bien: la voiture compacte et économique. L'ensemble de la gamme étant concentré à Kenosha (Wisconsin) anciennement chez Nash.

1958 : donc re-naissance de la marque Rambler qui a déjà existé de 1902 à 1913. Ce nom a également été utilisé pour définir le modèle économique de chez Nash de 1950 à 1957.

1965 : je n'ai pas trouvé par quel moyen ou pour quelle raison mais la marque Rambler vit sa dernière année. Le groupe a décidé que son nom, AMC servirait dorénavant de marque.

1966 : la suprématie de la compacte Rambler n'existe plus car quasiment depuis 1960, toutes les marques des groupes des trois grands, ont sorti également leurs modèles compacts et la concurrence est rude. Donc AMC continue la commercialisation des modèles "American", "Classic", "Ambassador" et la toute récente "Marlin" mais aussi reétudie la "Rebel" en berline de taille conventionnelle pour succéder à la "Classic". 1966 : AMC a passe des accords de distribution avec Renault-France.

1967 : le 9 janvier, le petit-fils du fondateur Hudson, Roy D Chapin, prend l'entreprise en mains et décide de sortir un maximum de modèles nouveaux en un minimum de temps. La "AMC RAMBLER REBEL" fait son apparition dès le début de l'année-modèle et en toutes carrosseries. 45% des ventes totales se font en V8. le modèle American s'enrichit d'une finition "American Rogue" en hardtop (pour quatre ans en comptant 1966) et convertible (pour cette seule année). AMC est pour la première fois, contacté par Chrysler Corp pour une offre d'achat qui est déclinée. Il s'empare tout de même de la branche financière nommée Redisco Inc.

1968 : en tout début d'année modèle (26 septembre 1967), la "AMC JAVELIN" sort; c'est une 2 portes 4 places avec un arrière fastback qui caractérisera ensuite la marque, elle est livrée en 6cyl ou V8 en option. Elle fait quelques étincelles, surtout à Daytona Beach et est à considérer comme le dernier "pony car" à sortir. Le 24 février c'est au tour de la "AMC AMX" au salon de Chicago; c'est encore un fastback mais 2 portes et 2 places avec d'emblée un V8/290cid/225cv. En juillet, le groupe décide de vendre la branche "Kelvinator" à un autre spécialiste du froid de l'Ohio au nom de "White". Cette vente a permis de faire rentrer des liquidités et de se concentrer exclusivement sur le secteur automobile.

- Le modèle AMC AMX (1968 - 1980), 1968 : lancement officiel du modèle AMX (American Motors Experimental) qui physiquement est une Javelin raccourcie avec un V8 de 290cid et 225HP. Le top étant le moteur de 390cid/315HP avec les 100km/h en 7" et le 400m en 15". C'est une vraie concurrente de la Corvette. Carl Breedlove signe d'ailleurs 106 records de vitesse dès février ce qui vaudra une série spéciale de 50 exemplaires qu'il dédicacera.

- - 1969 : une série "SS" destinée à la comptétion est motorisée par le 390cid qui atteint pour l'occasion 340HP ne se vend qu'à une cinquantaine d'exemplaires à cause de son prix exorbitant.

- - 1970 : c'est la dernière année de la AMX à deux places. A voir l'excellent essai d'époque en français.

- - 1971 : Le modèle devient en réalité la finition haute de la Javelin 2 portes et 4 places, ce n'est donc plus un modèle à part entière. La cylindrée descend à 360cid et la puissance à 245 ou 290HP. Par contre certains concessionnaires peuvent monter un V8 de 401cid et 330HP (Go Package).

- - 1972 : dernière année pour la Javelin AMX en tant que muscle car.

- - 1973 : le moteur de 304cid ne délivre plus que 150HP mais l'option "Go Package" existe encore.

- - 1974 : dernière année pour la finition AMX de la Javelin et de toutes façons avec le choc pétrolier c'est la dernière année pour l'ensemble des muscle cars.

- - 1978 : retour pour trois années avec un 6 cylindres et sans attrait particulier.

- - 1981 : la dénomination AMX disparait quelques années avant la disparition d'AMC.

1969 : c'est la dernière année pour le modèle Rambler. De 1950 à 1969, 4.204.925 Rambler auront été fabriquées, modèles ou marque. Néanmoins sort la finition "Hurst SC Rambler" prévue en 500 exemplaires qui sera renouvelé deux fois pour un total de 1512 ex à $2998 avec le moteur V8 de l'AMX.

1970 : le 5 février AMC rachète la "Kaiser-Jeep Corporation" qui deviendra au sein de groupe, la "Jeep Division of AMC". Car bien entendu dans ce rachat, c'est uniquement Jeep qui intéressait la firme: Jeep était alors le premier fabricant mondial de 4x4 tout-terrain
la "AMC HORNET" sort en avril pour se nicher dans le créneau laissé libre de la Rambler. Le nom du modèle a été emprunté à la marque Hudson.
Et ce n'est pas fini puisque le 1er avril sort la "AMC GREMLIN", une "sub-compact" en 2 portes et au choix 2 ou 4 places avec un 6cyl/199cid/128cv. Dans les élargissements il faut noter que la Javelin existe pour 100 exemplaires en vue de l'homologation et pour $33% de plus en $, en "AMC Javelin Trans-Am V8"; une autre version moins confidentielle puisqu'en 2501 exemplaires, l'accompagne c'est la "AMC Javelin Mark Donohue V8"

1971 : sortie de la "AMC MATADOR" qui n'est finalement qu'une "Rebel" légèrement retouchée. La "Javelin" est totalement redessinée. Depuis le nom "AMC", la firme vend autour de 250.000 unités par an.
Création par le groupe, de la branche"AM General Corp" pour produire spécifiquement des véhicules militaires et des autobus urbains et ce, dans les anciens locaux de Studebaker à South Bend (Indiana).

1972 : naissance de series spéciales comme la "Javelin Pierre Cardin (disponible 2 ans) et la "Hornet Gucci" disponible un an.

1974 : la Matador est réactualisée avec deux variantes supplémentaires, la "Matador X" et la "Cassini Matador".

1975 : Sortie officielle de la Pacer le 28 février en 6cyl/232cid et 3 finitions.

- Le modèle AMC PACER (1975 - 1980), On l'a surnommé de suite "Bubble Car". La "seule grande petite voiture" pour AMC était et "the hottest car" pour Business Week. Alors qu'en 1976 il ne reste qu'une finition, l'année d'après apparait le Station Wagon qui se vend d'emblée, deux fois plus que la berline.

- - En 1978 Il y a le choix entre 6cyl et V8 pour $150 de plus, il ne représentera que 8,5% du total et 10% l'année suivante. Justement en 1979 , toujours pour $150 de plus, on accède à la version Limited.

- - En 1980, les ventes s'étiolent tellement que la fabrication est stoppée.

- - Le modèle AMC PACER, 1975 - 1980, production nombre d'exemplaires par année : 1975 = 72 158. 1976 = 117 244. 1977 = 58 264. 1978 = 21 231. 1979 = 10 215. 1980 = 1 746.

1977 : la Gremlin 6cyl/V8 n'est dorénavant livrable qu'en 4 ou 6 cylindres. Ce premier 4 cylindres depuis longtemps est d'origine VolksWagen 2L0/80cv.

1978 : disparition du gros modèle"AMC Matador" et la Pacer est dorénavant livrable en 6cyl/V8. Nouveau modèle "AMC CONCORD" qui est la Hornet revue très avantageusement, 4cyl/6cyl/V8 au choix, toutes carrosseries de $3849 à $4500. Il s'en vendra dès la première année 121293 unités soit 3780/4cyl, 6541/V8 et 110972/6cyl. Accord avec Renault qui vendra la "Jeep by Renault" et AMC qui distribuera "Le Car", notre R5 américanisée. Pourparler avec Pontiac pour acheter leur moteur 4cylindres "Iron Duke".

1979 : le 23 février les bureaux déménagent de Wayne à Detroit dans le AMTEK Building. La Gremlin est remplacée par la "AMC SPIRIT", autre subcompacte. La Pacer obtient le meilleur prix du design décerné par "Automotive Industries".

1980 : sortie de la "AMC EAGLE" qui en 4roues motrices plus que 4x4, se place dans le créneau de la Subaru; moteur 6cyl/4L2/110cv, toutes carrosseries en deux finitions. 34041 exemplaires la première année pour 200.000 AMC. Eagle est un mélange d'inspiration et d'accords avec l'Angleterre et avec le Japon. Avec la Jenssen Interceptor pour le 4x4 et Subaru pour le Station Wagon; c'est le second groupe après Chrysler à collaborer avec le Japon depuis Pearl Harbour.

1981 : il ne reste plus que trois modèles Spirit - Concord - Eagle et deux moteurs 4cyl/2L5/82cv et 6cyl/4L2/110cv. Mais AMC importe très officiellement les Renault surtout la 18i en cette année.

1982 : Renault prend le contrôle total d'AMC.

1983 : la production à Kenosha de Renault commence avec la "AMC "Renault" ALLIANCE" qui est notre Renault 9 d'1L4 mais avec un overdrive; en tant que sub-compacte, elle prend la place de la Spirit. 124687 exemplaires dès cette première année, c'est un excellent départ. AMC importe et distribue toujours "Le Car" (R5) et plus récemment la Fuego. La technologie européenne et l'expérience américaine, telle est la devise. La branche "AM General Corporation" est revendue à "LTV Aerospace and Defense Company" qui devient "LTV Aerospace & Defense Company, AM General Division".

1984 : au tour de la Concord de disparaître et à la "AMC "Renault" ENCORE" d'apparaître. C'est notre R11 donc même moteur et même châssis que la R9 mais avec un arrière "hatchback" ou "liftback" qui semble plaire et qui est également la spécialité d'AMC. 72076 Encore la première année, c'est un très bon départ. Les chaînes d'assemblage canadiennes sont revendues à Chrysler. Les Renault font 46% des ventes d'AMC-Jeep. Le Car a été abandonné pour favoriser les "made in USA".

1985 : un "AMC convertible Alliance" arrive sur le marché à un prix assez dissuasif, celui de la berline +40%; cette Renault 9 décapotable pour le marché américain ne fera que 7141 ventes et 2015 l'année suivante avant de disparaître.

1986 : dernière année pour AMC avec une part du marché américain de 0,9% et 64873 véhicules contre 1,6% l'année précédente. L'assemblage et la personnalisation des Renault va cesser. En lieu et place Chrysler prend la majorité et y monte ses carrosseries "M". La vente globale est imminente.

1987 : AMC est rachetée par "Chrysler Corporation" au mois d'août pour $1 billion. C'est un peu la technologie 4x4 Eagle et surtout le secteur Jeep qui intéressaient les divers services Chrysler.

Source, a voir : http://www.trombinoscar.com/amc/index.html

- - -

Firme créée à la suite de la fusion de la Nash-Kelvinator avec la Hudson Motor Car, l'American Motors Corporation s'installe en 1954 à Kenosha dans le Wisconsin. La production de la nouvelle société débute avec la Rambler, une voiture compacte créée en 1950 chez Nash, en 1957, les deux anciennes marques disparaissent.

Au début des années 60, Rambler qui produisait autant que Renault, collabora avec la firme française pour produire sa 6 cylindres à Vilvoorde, en Belgique, sous le nom de Rambler-Renault.

En 1966, la marque Rambler disparaissait au profit d'AMC qui devenait une marque à part entière. AMC allait proposer une gamme plus large que celle de Rambler.

En 1969, pour remplacer les Rambler compactes, AMC lança la Hornet. Elle reprenait le nom des anciennes séries Hudson des années 50, mais fut rebaptisée plus tard Concord.

AMC racheta Kaiser-Willys en 1970. Cette firme, issue de la fusion des firmes Kaiser (ex-Kaiser-Frazer) et Willys (ex-Willys-Overland) produisait les célèbres Jeep, dont les ancêtres s'étaient illustrées sur tous les fronts de la Seconde Guerre Mondiale.

En 1982, Renault en devint propriétaire et introduisit sur le marché américain ses R9 et R11, (rebaptisées Alliance et Encore) qui étaient manifestement mal adaptées, ainsi qu'une R25 tricorps baptisée Premier. Le succès de ces voitures fut éphémère, et AMC devint vite déficitaire, malgré le succès constant de la branche Jeep.

En 1987, à la surprise générale, Renault revendit AMC à Chrysler qui rebaptisa Eagle la branche voitures.

Source : Encyclopédie des voitures, Edita.

- - -

Histoire Chronologique de l'ancienne marque automobile " AMC ", États-Unis 1954 - 1987.

Le groupe A.M.C., 1954/1987, American Motor Corporation. 1954 : la fusion de "Nash Kelvinator Corporation" et de la "Hudson Motor Car Company" s'est réalisée par la volonté et le travail d'un homme : George W MASON, pdg de Nash. Pour faire face aux trois grands de Detroit (FoMoCo, GM et Chrysler Corp), il a eu l'ambition de rassembler les constructeurs indépendants.

1957 : trois ans ont suffi pour réorganiser l'ensemble des sociétés en une seule, l'ensemble de la gamme étant concentré à Kenosha (Wisconsin) anciennement chez Nash. 1958 : donc re-naissance de la marque Rambler qui a déjà existé de 1902 à 1913.

1966 : la suprématie de la compacte Rambler n'existe plus car quasiment depuis 1960, AMC continue la commercialisation des modèles "American", "Classic", "Ambassador" et la toute récente "Marlin" mais aussi reétudie la "Rebel" en berline. 1966 : AMC a passe des accords de distribution avec Renault-France.

1967 : le 9 janvier, le petit-fils du fondateur Hudson, Roy D Chapin, prend l'entreprise en mains et décide de sortir un maximum de modèles nouveaux. La "AMC RAMBLER REBEL" fait son apparition dès le début de l'année. 45% des ventes totales se font en V8. AMC est pour la première fois, contacté par Chrysler Corp pour une offre d'achat qui est déclinée. Il s'empare tout de même de la branche financière nommée Redisco Inc.

1968 : la "AMC JAVELIN" sort; c'est une 2 portes 4 places avec un arrière fastback. Le 24 février c'est au tour de la "AMC AMX" au salon de Chicago. En juillet, le groupe décide de vendre la branche "Kelvinator" à un autre spécialiste du froid de l'Ohio au nom de "White".

1969 : c'est la dernière année pour le modèle Rambler. De 1950 à 1969, 4.204.925 Rambler auront été fabriquées, modèles ou marque. 1970 : le 5 février AMC rachète la "Kaiser-Jeep Corporation" qui deviendra au sein de groupe, la "Jeep Division of AMC". La "AMC HORNET" sort en avril pour se nicher dans le créneau laissé libre de la Rambler. Le 1er avril sort la "AMC GREMLIN", une "sub-compact" en 2 portes.

1971 : sortie de la "AMC MATADOR". La "Javelin" est totalement redessinée. Depuis le nom "AMC", la firme vend autour de 250.000 unités par an. Création par le groupe, de la branche"AM General Corp" pour produire spécifiquement des véhicules militaires et des autobus urbains. 1972 : naissance de series spéciales comme la "Javelin Pierre Cardin et la "Hornet Gucci".

1974 : la "Matador X" et la "Cassini Matador". 1975 : Sortie officielle de la Pacer le 28 février, le modèle AMC PACER (1975 - 1980), On l'a surnommé de suite "Bubble Car". La "seule grande petite voiture". Alors qu'en 1976 il ne reste qu'une finition, l'année d'après apparait le Station Wagon qui se vend d'emblée, deux fois plus que la berline. En 1980, les ventes s'étiolent tellement que la fabrication est stoppée.

1977 : la Gremlin 6cyl/V8 n'est dorénavant livrable qu'en 4 ou 6 cylindres. 1978 : disparition du gros modèle"AMC Matador". Nouveau modèle "AMC CONCORD" qui est la Hornet revue très avantageusement. Il s'en vendra dès la première année 121293 unités. Accord avec Renault qui vendra la "Jeep by Renault" et AMC qui distribuera "Le Car", notre R5 américanisée.

1979 : le 23 février les bureaux déménagent de Wayne à Detroit. La Pacer obtient le meilleur prix du design décerné par "Automotive Industries". 1980 : sortie de la "AMC EAGLE", 34041 exemplaires la première année pour 200.000 AMC. 1981 : il ne reste plus que trois modèles Spirit - Concord - Eagle. Mais AMC importe très officiellement.1982 : Renault prend le contrôle total d'AMC.

1983 : la production à Kenosha de Renault commence avec la "AMC "Renault" ALLIANCE", 124687 exemplaires dès cette première année. AMC importe et distribue toujours "Le Car" (R5) et plus récemment la Fuego. La branche "AM General Corporation" est revendue à "LTV Aerospace and Defense Company" qui devient "LTV Aerospace & Defense Company, AM General Division".

1984 : au tour de la Concord de disparaître et à la "AMC "Renault" ENCORE" d'apparaître. C'est notre R11, 72076 Encore la première année. Les chaînes d'assemblage canadiennes sont revendues à Chrysler. Les Renault font 46% des ventes d'AMC-Jeep. 1985 : un "AMC convertible Alliance" arrive, cette Renault 9 décapotable pour le marché américain ne fera que 7141 ventes et 2015 l'année suivante avant de disparaître.

1986 : dernière année pour AMC avec une part du marché américain de 0,9% et 64873 véhicules contre 1,6% l'année précédente. 1987 : AMC est rachetée par "Chrysler Corporation" au mois d'août pour $1 billion.


Page précédente



Accueil-v2,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,
toutes les catégories,    le top clics  et   le top votes.


Les voitures anciennes de collection et d'autrefois, par années ou par marques et leurs histoire

- De 1800 à 1899
- De 1900 à 1909
- De 1910 à 1919
- De 1920 à 1929
- De 1930 à 1939
- De 1940 à 1949
- De 1950 à 1959
- Histoire des marques, voitures anciennes
- Les grands noms de l'automobile
- Recherche
- En images par marques
- En images les non polluantes




- -



Page précédente

Pour s'inscrire à notre lettre d'informations, mailing list :      
 
                                       Entrer votre adresse mail ci-dessus et cliquez sur Envoyer.
- -

Copyright © antiqbrocdelatour.com 2000 / 2017.
Collections variées, divers thèmes anciens et documentations.
Des voitures de collection, classés par années, les marques des constructeurs avec leur histoire etc...
Contact Hébergeur : ovh.com