Antiquités brocante de la tour
Des collections variées sur divers thèmes anciens et documentations.
Histoire des anciennes voitures de collection et véhicules d'autrefois.
Des voitures de collection anciennes, classés par années de 1800 a 1959, les marques des constructeurs et les grands noms de l'automobile avec leur histoire,
en images les automobiles de collection par marques et les non polluantes, recherche diverse sur les anciennes voitures de collection.



Accueil

Les collections
Collections présentées
Les voitures anciennes du passé
- v2-Voitures anciennes de collection
- De 1800 à 1899
- De 1900 à 1909
- De 1910 à 1919
- De 1920 à 1929
- De 1930 à 1939
- De 1940 à 1949
- De 1950 à 1959
- Histoire des marques, voitures anciennes
- Les grands noms de l'automobile
- Recherche
- En images par marques
- En images les non polluantes
- v2-Documents automobiles anciens
- v1-Voitures anciennes de collection
- v1-Documents automobiles anciens
Les anciennes clefs d'autrefois
Les anciens téléphones
Les jouets anciens d'autrefois
Les pendules anciennes

Documentations histoire et archives
- Les véhicules anciens d'autrefois.
- Les anciens trains de légende.
- Le guide du meuble ancien.
- Exposition de divers collections.
- Les photos d'autrefois et d'époque en noir et blanc.
- Les anciens jouets d'autrefois.
.--

Antiquités brocante de la tour
Articles à vendre
- Nos meubles anciens
et - nos bibelots anciens.
Articles déjà vendus
- Les meubles anciens
et - les bibelots anciens.
Qui sommes nous
Accueil

- -



Les voitures automobiles anciennes et les
véhicule anciens de collection, v2.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente

Citroen Type H, véhicule utilitaire de 1947


Le Citroen Type H, ce véhicule ancien et utilitaire fut produit de 1947 à 1981 avec quatres motorisations de 1.6 L à 1.9 L présentant des puissances de 35ch à 58ch, le Citroen Type H a été produit en 473289 exemplaires.


Voir



C'est Pierre Franchiset le père du Type H, il travaillait chez Citroën à la conception et à la mise au point des carrosseries, c'est lui qui a pensé le H, qui a suivi sa conception jusqu'à la commercialisation. Il a reçu le projet, il a déterminé l'ensemble du véhicule, il a réalisé le premier prototype.

Pendant la guerre les études du H ont été lancées en cachette des occupants qui avaient interdit d'étudier de nouveaux modèles, les conditions de travail n'étaient pas des meilleures, il n'y avait pas d'essence, pas de matières premières. Une fois la guerre finie le H a été terminé très rapidement. Il était entièrement réalisé en tôle ondulée, Franchiset avait pris de la tôle de 5/10e et pour la rigidifier l'avait emboutie nervurée, un principe utilisé dans l'aviation bien avant le H. Au point de vue solidité il était exceptionnel !

Il y avait des charnières " Yoder " partout, volets de coté, volets de roue de secours, réservoir, portes, capot moteur intérieur, capot avant, etc. Il s'agit de charnières réalisées par pliage des tôles, on le trouve aussi sur la Traction et plus tard sur la 2CV. Il n'y a pas eu beaucoup de prototypes seulement deux. Il n'y a pas eu de maquettes réduites non plus, on est parti directement sur le premier prototype.

Sur les prototypes, on avait mis une couche de peinture pour qu'ils ne rouillent pas, c'était du gris métal. Il y avait certainement des stocks de cette peinture car en ce temps-là on sortait des Tractions gris métal, le Type H est donc né comme ça, gris. Pour le concevoir à une telle vitesse, il était évident que plusieurs ensembles soient empruntés à la Traction Avant. Même la petite 2CV, elle aussi gris métal, prêta quelque chose, sièges, phares, etc.. Ils ont en commun la même solidité, la simplicité, l'ergonomie.

Le Type H, au contraire de son prédécesseur TUB qui avait un châssis et une coque, est monocoque et, bien évidemment, traction avant. Toute pièce est étudiée afin d'obtenir le maximum au moindre coût : le pare-brise était en deux moitiés, de la toile remplaçait les panneaux de porte, la lunette arrière était de dimension très réduite, .... même sur le nom Citroën avait fait des économies, il arrivait huitième d'une série d'études et c'est pourquoi on l'appela "H", la huitième lettre de l'alphabet, sans chercher plus loin.

On dit que le H était prêt pour le Salon de 1946 mais Pierre Boulanger refusait de l'exposer car il ne voulait pas faire comme certains et séduire la clientèle avec un modèle qu'il ne pouvait pas encore fabriquer. En 1947 Citroën présenta le Type H, 11CV, 1200 Kg de charge utile. La bombe " H " du " Quai de Javel " explosa au Salon de l'Automobile de Paris en octobre 1947, dans un climat de pauvreté et d'ingéniosité. Tout est recyclé, les voitures d'occasion sont rares et coûteuses, exploitées jusqu'à la dernière tôle restante, et ensuite retapées. Les utilitaires sont rares et souvent les voitures sont transformées en camionnette. Même si certains artisans réalisent de petites merveilles, la plupart de ces véhicules sont bricolés.

Le Type H entre en commercialisation le 1er juin 1948. Il démarre dans la vie sans rien demander à personne, sans publicité autre que le bouche à oreille. Les années défilent et le Type H est toujours là, qui le possède déjà en fait de la publicité aux potentiels clients et qui ne le possède plus en achète un neuf ! Citroën ne s'en occupe pas beaucoup, un minimum de publicité, quelques mises à jour par-ci et par-là et le client est rapidement convaincu. Paysans, éleveurs, corbillards, marchands, boulangers, jardiniers, menuisiers, brocanteurs, fleuristes, bouchers, tout le monde en a eu au moins un dans la vie, il a travaillé pour La Poste, pour la Gendarmerie, pour les hôpitaux, les administrations, il a servi les acteurs, les vacanciers, les voleurs... Chez Citroën on dit : « à chacun son H », toujours le même et toujours si différent.

Il y a eu deux motorisations essence 1600cm3 9CV et 1900cm3 11CV et trois Diesel, Perkins 1621cm3 7CV, Indenor 1816cm3 7CV et Indenor 1946cm3 8CV. Des versions plateau nu étaient aussi disponibles pour les carrossiers. En fonction de la charge et de sa carrosserie, l'appellation commerciale changeait, H, HY, HZ, HX, HW. Il y a eu aussi des équipements spécifiques pour véhicules de secours urgent et pour véhicules de réanimation et de chirurgie avec suspension arrière hydropneumatique.

Une trentaine d'années plus tard, un jeune à la peau lisse (le C35) lui a piqué la place mais pas sa célébrité légendaire, sa personnalité, son caractère. L'histoire finit le 14 décembre 1981, à Aulnay. Le dernier porte le numéro de série 473289 et il est gris. Près d'un demi-million de H ont été construit en 34 ans, un record ! .

- -

Histoire Chronologique de l'ancienne marque automobile " Citroen ", France 1919 - ....

André Citroën, fondateur de l’entreprise automobile qui porte son nom, naquit à Paris, le 5 février 1878. Elève de l’Ecole Polytechnique.

A la fin du premier conflit mondial, en 1918, André Citroën se trouva amené comme tous les industriels de l’époque, à reconvertir son entreprise, jusqu’alors utilisée pour les fournitures militaires.

En effet, Citroën possédait quai de Javel, une énorme usine capable de produire 50 000 projectiles d’artillerie par jour, alors que les autres industriels atteignaient difficilement les 5 000 pièces.

1919, profitant du dynamisme de la paix et de l'économie bondissante d'après-guerre, Citroën se lance dans un secteur qui ne demande qu'à être exploité : le transport et tout particulièrement l'automobile.

Au cours d'un voyage en 1912, il a observé l'organisation du travail dans les usines Ford et veut utiliser les mêmes méthodes.

Comme pour les obus, il passe d'une fabrication artisanale à une production industrielle de masse, la 7 CV est commercialisée. Son objectif de vente était 100 voitures par an.

En 1921 la très populaire 5 CV fut surnommée " petite Citron ", parce qu'elle était peinte en jaune, puis " Trèfle " à cause de ses trois places.

En 1922 Citroën sort la B2 Normande pour le monde rural, cette même année, les Torpédos une, deux et trois places sont lancées, plus communément appelées C, C2, C3.

Citroën inaugura la vente à crédit., après avoir fondé des compagnies de taxis et couvert la France d'un réseau d'autocars.

En 1923 les usines Citroën fabriquent 200 voitures par jour, en 1925 les Types B10, B12 et B14 sont commercialisés.

En 1928 à Paris, Citroën ouvre le plus grand magasin d'automobile du monde. La cadence atteint en 1929 100 000 voitures par an.

En 1932 les nouvelles C4 et C6 sont munies du " moteur flottant " plus silencieux. La cadence qui avait atteint plus de 100 000 voitures en 1929 tombe à 48 000 , à cause de la crise économique.

En 1934 la Traction ou la 7 CV présente beaucoup d'innovations. Cette voiture révolutionnaire fut conçue par André Lefebvre et Gabriel Voisin.

Mais finalement en 1935, André Citroën dépose le bilan. Il remet ses actions à Michelin, qui l'avait précédemment aidé et se retire. Il meurt quelques mois plus tard et peu après, les banques débloquent un premier crédit.

Après la mort subite de Pierre Michelin en 1937, Pierre Boulanger reprend l'affaire en main et lance le projet " tout petit véhicule ", auquel André Citroën avait déjà pensé. Et en 1948 la 2CV est présenté au Salon.

Vingt années après l'introduction de la Traction avant, Citroën étonna de nouveau le monde de l'automobile en présentant au Salon de Paris de 1955 l'incomparable «DS19».

En 1956 avait été présentée une version simplifiée, l'« ID 19 ». Les suspensions étaient toujours de type hydropneumatique, mais avec des freins et une direction non assistés, boîte de vitesses à commande manuelle, carrosserie plus spartiate, à laquelle fut ajoutée, en 1958, la version break.

A la fin desannées 50, la gamme Citroën présentait un vide. Entre la 2 cv et la DS 19, il n'y avait pas d'autres modèles, en avril 1961, ce vide fut partiellement comblé avec l'apparition de l'Ami 6.

A cette voiture fut ajoutée la « DS 21 », qui atteignait 175 km/h et destinée à une clientèle aux exigences particulières de luxe et de confort.

En juillet 1965, Citroën assuma le contrôle total de Panhard et Levassor. Les années suivantes, l'« ID19 » reçut un moteur à cinq paliers, fournissant 83 ch qui lui permettait d'atteindre 160 km/h.

C'est en 1967, que naît la « Dyane » (« un monstre de sympathie », comme elle fut définie par la publicité Citroën). Située entre la 2 CV et l'« Ami 6 », elle reprenait de celles-là la conception.

En 1969, Citroën modifia la carrosserie de l'« Ami 6 », la nouvelle voiture fut appelée « Ami 8 ».

Les « D Spécial » et « D Super » remplacèrent l'« ID 19 ». Désormais, était arrivé le moment de lancer la voiture « moyenne » qui manquait dans la gamme de Citroën.

Ainsi naquit, en 1970, la nouvelle « GS », suivie peu après par la prestigieuse «SM ».

Après être passée sous le contrôle de Peugeot en 1974, Citroën présente la LN puis en 1978, la Visa, améliorée en 1982 et 1985.

Lancée en 1986 et restylisée en 1991, la petite AX, qui succède à la LN, sera remplacée en 1995, en 1990 Citroën invente les séries limitées personnalisées " : AX Spot, AX Thalassa, AX Tonic, ...

En 1991 la ZX remporte le Paris-Dakar, en 1992 la Citroën ZX gagne le Paris-Pékin.

Présentée en 1992, la Xantia symbolise le renouveau de Citroën, la XM est élue "voiture de l'année" dès son lancement en 1989.

Enfin, le monospace Evasion présenté en 1994, un clone du Peugeot 806, du Fiat Ulysse et du Lancia Zeta étudiés en collaboration par les quatre marques.


Page précédente



Accueil-v2,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,
toutes les catégories,    le top clics  et   le top votes.


Les voitures anciennes de collection et d'autrefois, par années ou par marques et leurs histoire

- De 1800 à 1899
- De 1900 à 1909
- De 1910 à 1919
- De 1920 à 1929
- De 1930 à 1939
- De 1940 à 1949
- De 1950 à 1959
- Histoire des marques, voitures anciennes
- Les grands noms de l'automobile
- Recherche
- En images par marques
- En images les non polluantes




- -



Page précédente

Pour s'inscrire à notre lettre d'informations, mailing list :      
 
                                       Entrer votre adresse mail ci-dessus et cliquez sur Envoyer.
- -

Copyright © antiqbrocdelatour.com 2000 / 2017.
Collections variées, divers thèmes anciens et documentations.
Des voitures de collection, classés par années, les marques des constructeurs avec leur histoire etc...
Contact Hébergeur : ovh.com