Antiquités brocante de la tour
Des collections variées sur divers thèmes anciens et documentations.
Histoire des anciennes voitures de collection et véhicules d'autrefois.
Des voitures de collection anciennes, classés par années de 1800 a 1959, les marques des constructeurs et les grands noms de l'automobile avec leur histoire,
en images les automobiles de collection par marques et les non polluantes, recherche diverse sur les anciennes voitures de collection.



Accueil

Les collections
Collections présentées
Les voitures anciennes du passé
- v2-Voitures anciennes de collection
- De 1800 à 1899
- De 1900 à 1909
- De 1910 à 1919
- De 1920 à 1929
- De 1930 à 1939
- De 1940 à 1949
- De 1950 à 1959
- Histoire des marques, voitures anciennes
- Les grands noms de l'automobile
- Recherche
- En images par marques
- En images les non polluantes
- v2-Documents automobiles anciens
- v1-Voitures anciennes de collection
- v1-Documents automobiles anciens
Les anciennes clefs d'autrefois
Les anciens téléphones
Les jouets anciens d'autrefois
Les pendules anciennes

Documentations histoire et archives
- Les véhicules anciens d'autrefois.
- Les anciens trains de légende.
- Le guide du meuble ancien.
- Exposition de divers collections.
- Les photos d'autrefois et d'époque en noir et blanc.
- Les anciens jouets d'autrefois.
.--

Antiquités brocante de la tour
Articles à vendre
- Nos meubles anciens
et - nos bibelots anciens.
Articles déjà vendus
- Les meubles anciens
et - les bibelots anciens.
Qui sommes nous
Accueil

- -



Les voitures automobiles anciennes et les
véhicule anciens de collection, v2.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente

Austin 7 Mini ancienne automobile de 1959


L'Austin 7 Mini, fut produite de 1959 à 1961 avec 1 motorisation d'une cylindrée de 0.8L présentant une puissance de 33ch, cette voiture Austin Mini, mesure 1.44 m de large, 3.05 m de long, et a un empattement de 2.04 m, un moteur 4 cyl. 0.8L 33 ch.


Voir



Après un court passage chez Alvis, Alec Issigonis est rappelé chez BC en 1956, pour créer une voiture économique, peu encombrante et logeant quatre adultes dans 3 mètres de long, 1,20m de large et 1,20m de haut.

Issigonis choisit des solutions radicales moteur transversal en porte-à -faux, traction avant, boîte et différentiel sous le moteur, utilisant le même carter. Ainsi, toute la mécanique est concentrée dans un minimum d’espace, laissant le reste pour le confort des passagers. Pour gagner encore de l’espace intérieur, il utilise des roues de 10 pouces, réduisant ainsi le volume des passages de roues à l’intérieur du véhicule qu’il rejette aux quatre angles de la carrosserie dans le même souci d’empiéter au minimum sur l’habitacle. Les suspensions à quatre roues indépendantes sont montées sur des cônes de caoutchouc, débarrassées ainsi du volumineux système de barres et de ressorts. L’utilisation de fenêtres coulissantes permet également de gagner de l’espace et d’aménager des rangements dans les portières.

La voiture, dont le nom de code est ADO 15, est dessinée dans un laps de temps étonnamment court, entre mars et octobre 1957. Deux prototypes sont construits et, en juillet 1958, Issigonis invite Leonard Lord, le directeur de Morris, à essayer la merveille. Enthousiasmé, il dit à Issigonis : " Je veux que ce foutu machin soit en production dans moins d’un an! "

La Mini originale (1959-2000), initialement Morris Mini Minor et Austin Seven, sorties simultanément, est un modèle d'automobile conçue pour BMC par l'ingénieur grec Alec Issigonis et fabriquée à Birmingham (Royaume-Uni). Elle fut vendue sous plusieurs marques Austin, Morris, MG Rover, Rover, Wolseley, Riley, Leyland et sous licence italienne Innocenti (groupe Fiat), avant de devenir une marque propre.

- -

Histoire Chronologique de l'ancienne marque automobile " Austin ", Royaume-Uni 1906 - ....

Les conditions économiques de 1922 étaient peu encourageantes : l'Angleterre, comme tout le reste de l'Europe, s'efforçait de se dégager d'une longue crise monétaire. Cependant, une véritable "faim" pour l'automobile s'était répandue dans de nouvelles couches sociales et un grand marché en puissance s'offrait à qui saurait produire des voitures à bas prix.

Un très grand nombre d'entreprises, mais surtout beaucoup de nouveaux venus plus riches de courage que de moyens techniques et financiers, spécialement en France et en Angleterre, avaient tenté de s'engager sur la voie de la voiture économique, alors classée, toujours pour des raisons fiscales, en deux catégories bien déterminées : les voitures légèreset les cydecars.

Ceux-ci étaient des véhicules hybrides, souvent simplifiés par l'utilisation de moteurs à 1 ou 2 cylindres refroidis par air (dérivés de moteurs de motocyclettes) avec des transmissions à chaîne ou à courroie.

A part quelques louables exceptions, il s'agissait de véhicules comportant des négligences de conception comme la suppression du différentiel, et manquant en tout état de cause de cette fiabilité minimale et de ce réseau d'agents qui se sont avérés plus tard être les conditions indispensables de la diffusion de l'automobile populaire. Ils connurent cependant un certain succès.

Herbert Austin décida de produire une véritable automobile de dimensions réduites, avec un minuscule moteur à 4 cylindres refroidis par eau, une transmission classique avec arbre et cardans, et des freins sur les quatre roues alors que beaucoup de voitures n'en avaient encore que sur les roues arrière.

Une autre idée bien venue fut le choix d'une carrosserie à quatre places : la Seven était une voiturette familiale et, en conséquence, elle eut deux places arrière suffisamment commodes pour les enfants si elles ne l'étaient pas à proprement parler pour deux adulte.

Qui permit de produire environ 300 000 exemplaires de la Seven et de la garder, aussi incroyable que cela puisse paraître, jusqu'en 1939.

Pour l'année modèle 1925, d'importantes modifications furent apportées, notamment une carrosserie plus spacieuse et une meilleure instrumentation qui furent bientôt accompagnées d'un moteur porté à 747 cm3.

En 1937, la Société Austin présenta la Big Seven, une voiture sans histoire qui se situait sur le marché entre la Seven et la Ten.

A sa mort, Herbert Austin fut remplacé à la direction de l'entreprise par E.L. Payton qui se retira à son tour en 1945, laissant la place à L.P. Imrd qui était depuis 1939 directeur de la production.

En 1951, la production d'Austin atteignit les 162 079 unités, dont 114 609 exportées.

Source : Encyclopédie des voitures, Edita.

- -

Histoire Chronologique de l'ancienne marque automobile " Mini ", Royaume Uni 1969 ....

C'est durant l'été 1959 que sort la Mini, mise au point par Alec Issigonis, ingénieur à la British Motor Corporation (BMC). Le succès durera pendant plus de quarante ans.

Avec un infatigable petit moteur de 850 cm3, la Mini va être commercialisée dans un premier temps sous deux marques et deux noms, Morris Mini Minor et Austin Seven. Mais rapidement, les deux marques préfèreront le nom unique de Mini.

En juillet 1961, est lancée une version sportive, baptisée Cooper, du nom de son créateur John Cooper, avec un moteur réalésé à 997 cm3.

La Cooper S, encore plus sportive, est proposée avec succès en 1963.

A l'automne 1967, la Mini est légèrement retouchée. Elle reçoit entre autres, une nouvelle calandre et à l'arrière de nouveaux feux et une lunette plus grande. Un deuxième moteur est également proposé : 998 cm3. Ce sera la Mini 1000.

Quelques mois plus tard, en fusionnant avec le groupe Leyland, BMC devient la British Leyland Motor Corporation.

Fin 1969, alors que la Mini est à nouveau un peu plus modernisée, elle devient une marque à part entière au sein du groupe British Leyland.

Malgré des ventes toujours importantes (la Mini est la 4ème voiture la plus vendue en Europe en 1970), la Mini coûte cher à produire et les autres marques du groupe British Leyland connaissent des difficultés. L'imposant groupe anglais s'enfonce petit à petit dans les dettes.

En 1975, le gouvernement travailliste britannique décide de nationaliser tout le groupe.

En 1979, le moteur de la Mini 850 est abandonné, faute de ventes suffisantes par rapport au 1000 cm3. Un an plus tard, la Mini connaît une révolution en perdant son tableau de bord central au profit d'un plus moderne derrière le volant.

En 1992, la Mini change de moteur, pour respecter les normes environnementales. Elle adopte le 1275 cm3 des Mini Cooper, qui est modifié pour recevoir de l'essence sans-plomb.

Deux ans plus tard, la Mini perd sa nationalité et devient allemande, lors du rachat du groupe Rover par BMW.

Tout au long des années 90, elle poursuit tranquillement sa route en se modernisant au fil des innovations du moment, Rover finira par lui offrir une confidentielle version cabriolet pour sa fin de carrière.

Source : Encyclopédie des voitures, Edita.


Page précédente



Accueil-v2,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,
toutes les catégories,    le top clics  et   le top votes.


Les voitures anciennes de collection et d'autrefois, par années ou par marques et leurs histoire

- De 1800 à 1899
- De 1900 à 1909
- De 1910 à 1919
- De 1920 à 1929
- De 1930 à 1939
- De 1940 à 1949
- De 1950 à 1959
- Histoire des marques, voitures anciennes
- Les grands noms de l'automobile
- Recherche
- En images par marques
- En images les non polluantes




- -



Page précédente

Pour s'inscrire à notre lettre d'informations, mailing list :      
 
                                       Entrer votre adresse mail ci-dessus et cliquez sur Envoyer.
- -

Copyright © antiqbrocdelatour.com 2000 / 2017.
Collections variées, divers thèmes anciens et documentations.
Des voitures de collection, classés par années, les marques des constructeurs avec leur histoire etc...
Contact Hébergeur : ovh.com